Malgré les injonctions de Valls, Macron persiste à dire qu’il faut "comprendre comment la radicalisation advient dans nos sociétés"

Publié à 07h39, le 03 décembre 2015 , Modifié à 08h28, le 03 décembre 2015

Malgré les injonctions de Valls, Macron persiste à dire qu’il faut "comprendre comment la radicalisation advient dans nos sociétés"
Manuel Valls et Emmanuel Macron. © AFP

OSEF – Tiens, on a peut-être trouvé le point d’entente entre Emmanuel Macron et Christiane Taubira. A l’instar de la ministre de la Justice, le ministre de l’Economie répète qu’il faut "comprendre comment la radicalisation advient dans nos sociétés", malgré les injonctions de Manuel Valls.

Mercredi 2 décembre, l’iconoclaste ministre de Bercy a répété ce qu’il avait déjà dit le 21 novembre, créant une polémique au sein de la gauche. Emmanuel Macron expliquait alors que la société française devait assumer une "part de responsabilité" dans "le terreau" sur lequel prospère le djihadisme. Une phrase que n’avait "pas compris" Jean-Christophe Cambadélis, qui lui demandait une "explication".

Mais peu importe, Emmanuel Macron insiste donc, comme le relève Ouest France :

Si nous refusons de regarder en face la réalité telle qu'elle est, alors nous nous abandonnerons à l'émotion du moment alors (...) que nous nous devons d'être implacables dans ce défi qui est celui de la sécurité et de la défense. Mais notre responsabilité collective, c'est aussi de comprendre comment la radicalisation dans nos sociétés advient.

Christiane Taubira ne disait pas autre chose quand elle affirmait, au grand dam de Marine Le Pen et de ses intox, qu’il fallait comprendre pourquoi et comment certains deviennent djihadistes.

En revanche, en persistant et signant ses propos, Emmanuel Macron s’oppose à Manuel Valls qui avait, lui aussi, répété qu’il en avait marre de "ceux qui cherchent des excuses sociologiques ou culturelles" aux attentats de Paris.

Du rab sur le Lab

PlusPlus