VIDÉO - Manuel Valls s’agace contre les journalistes qui posent toujours "les mêmes questions"

Publié à 18h42, le 10 janvier 2017 , Modifié à 21h55, le 10 janvier 2017

VIDÉO - Manuel Valls s’agace contre les journalistes qui posent toujours "les mêmes questions"
© Capture d'écran BFMTV

Le début de campagne de Manuel Valls n’est pas facile-facile : "engueulade" d’une militante après un meeting, jet de farine à Strasbourg ou encore moqueries de ses adversaires sur son revirement concernant le 49.3. Mais il ne faut pas lui dire. Enfin, pas trop souvent.

Sinon, cela donne une scène comme celle qui s’est déroulée ce mardi 10 janvier. Lors d’un point presse à l’issu d’un déplacement dans le Puy-de-Dôme, le candidat à la primaire de la Belle Alliance Populaire s’est énervé contre les journalistes après une question sur les difficultés de son début de campagne. L’ancien Premier ministre a vertement critiqué la presse reprochant aux médias de s'être trompés sur les précédents scrutins et de toujours poser "les mêmes questions" :

 

Vous ne savez pas faire autre chose. Je ne répondrai plus à ces questions. Vous vous êtes trompés, pas que vous d'ailleurs, sur tous les pronostics passés, sur tous les scrutins qui ont eu lieu un peu partout dans le monde et en Europe [...] et en France aussi. Je n'aurai pas la cruauté de vous ressortir vos analyses et la une d'un certain nombre de vos journaux concernant la primaire de la droite.

De vives accusations à revoir ci-dessous dans une vidéo isolée par BFMTV :

L’ex-chef du gouvernement, maître dans l’art d’administrer des avoinées à l’Assemblée nationale, a poursuivi en martelant que sa "seule mission" était de "parler aux Français des vrais sujets : l'emploi, le logement, la sécurité, la santé"... Manuel Valls a demandé aux journaliste de ne pas "brûler les étapes" et assuré que "la primaire, c'est une élection directe par les Français, comme l'élection présidentielle, ce n'est pas joué. Les Français ne veulent pas se laisser imposer un choix."

Le 14 décembre, tout juste entré en campagne, Manuel Valls s’était déjà agacé contre des journalistes, les accusant d'être "enfermés dans le système" et d'incarner "ce dont les Français ne veulent plus".

Peut-être Manuel Valls espère-t-il, en attaquant la presse, un destin semblable à celui de François Fillon ? Troisième voire quatrième homme dans les sondages, celui qui finira par remporter haut la main la primaire de la droite s’en était violemment pris au "système politico-médiatique" pendant sa campagne.



[BONUS TRACK]

Après son passage le 5 janvier dans L'Émission politique de France 2, Manuel Valls s'est également agacé, en privé cette fois, contre les journalistes du programme, selon Le Canard Enchaîné :

 

J'ai essayé d'être aimable, mais je suis trop entré dans le jeu des journalistes. J'ai répondu pendant cinq minutes à leurs questions sur le 49.3 ! J'étais trop sur la défensive.

L'ancien Premier ministre a aussi pointé "une émission à charge" animée par "des journalistes qui considèrent que, l'important, ce n'est pas ce que disent les politiques, mais ce qu'ils disent eux". Ce qui est tout aussi *sympa* que les précédentes attaques.

Du rab sur le Lab

PlusPlus