Marie-Noëlle Lienemann accuse Manuel Valls et Emmanuel Macron d'enfumage après la vraie-fausse polémique sur les 35 heures

Publié à 07h23, le 31 août 2015 , Modifié à 07h23, le 31 août 2015

Marie-Noëlle Lienemann accuse Manuel Valls et Emmanuel Macron d'enfumage après la vraie-fausse polémique sur les 35 heures

Qu'est-ce qu'on apprend ? Il paraît que Manuel Valls et l'aile gauche du Parti socialiste ne sont pas toujours d'accord ? Et les deux camps se chauffent régulièrement ? Voilà : c'est peut-être étonnant mais c'est comme ça.

Ainsi, Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice de Paris et membre de cette gauche du PS, ne croit pas en la sincérité du Premier ministre. Surtout pas quand il parle des 35 heures, évoquées avec discrétion par Emmanuel Macron lors de l'université du Medef.  

Dimanche 30 août à La Rochelle, Manuel Valls a assuré qu'il n'y aura pas de remise en cause de la durée de temps de travail en France. Point barre, même si ces mots étaient prononcés par celui qui, en 2011, voulait "déverrouiller les 35 heures".

Citée par Libération ce lundi, Marie-Noëlle Lienemann ne croit pas vraiment aux propos du Premier ministre. Ou plutôt si, parce qu'il s'agit d'après elle d'une diversion. Elle dit :

"

C’est de l’enfumage. Ils font tout ça pour mieux nous faire avaler la suite. Valls nous parle du "temps de travail", alors qu’ils veulent permettre la multiplication des accords d’entreprise et que le contrat s’impose in fine à la loi.

 

"

Voici donc le Premier ministre accusé d'éteindre un feu initié par son ministre de l'Économie afin de faire passer, un peu plus tard, une autre réforme qui irritera l'aile gauche du PS. Une hypothèse pas impossible.

Dimanche à La Rochelle, Manuel Valls a répété qu'il voulait continuer à "réformer le marché du travail", paraphrasant  Robert Badinter et Antoine Lyon-Caen pour parler d'un "code du travail si complexe qu’il en est devenu inefficace"…

 

 

 

À LIRE AUSSI SUR LE LAB : 

Manuel Valls fait applaudir Emmanuel Macron en clôture des universités d'été du PS

Pour Marie-Noëlle Lienemann, "Manuel Valls est un problème pour la France"

 

À LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR : 

> Parti socialiste : l'exercice d'équilibriste de Manuel Valls

Du rab sur le Lab

PlusPlus