VIDÉO - Marine Le Pen nommera Nicolas Dupont-Aignan Premier ministre si elle gagne l'élection présidentielle

Publié à 11h19, le 29 avril 2017 , Modifié à 15h12, le 30 avril 2017

VIDÉO - Marine Le Pen nommera Nicolas Dupont-Aignan Premier ministre si elle gagne l'élection présidentielle
Elle l'a regardé. Il l'a regardé. Elle lui a fait une promesse. Il a souri. © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Image Victor Dhollande-Monnier

Victor Dhollande-Monnier

Aussitôt rallié, aussitôt promu. Après avoir annoncé vendredi 28 avril la signature "d'un accord de gouvernement" avec Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan a organisé une conférence de presse avec sa nouvelle alliée politique, samedi 29 avril, pour expliquer les raisons de ce ralliement. Des explications et une garantie immédiate pour le président de Debout la France. Et pour cause, la candidate FN à l'élection présidentielle a annoncé qu'elle le nommerait comme Premier ministre si elle remportait le deuxième tour, le 7 mai prochain face à Emmanuel Macron. 

Après avoir loué les qualités de "patriote" de "NDA", Marine Le Pen s'est dite "fière de cette alliance". Et de faire une promesse à son nouvel allié : 

Présidente de la République, je nommerai Nicolas Dupont-Aignan Premier ministre de la France, appuyé par une majorité présidentielle cohérente et unie par l'intérêt national que nous ferons naître avec lui. Nous constituerons un gouvernement d'union nationale qui réunira des personnalités choisies pour leurs compétences et leur amour de la France. Vous le voyez, chers compatriotes, l'alliance qui s'est nouée n'est pas une alliance de circonstances. C'est la grande alliance patriote et républicaine qui incarne la recomposition que le pays attend. Les électeurs du premier tour l'imposent avec l'élimination des anciens partis. Cette alliance est la voie vers la rupture, cette rupture tant promise qui n'est jamais arrivée. Cette alliance mettra fin à ce cycle d'élections de présidents de la République élus par défaut dont l'irrésolution et l'insuffisance enfoncent chaque jour notre pays. 

Une séquence à revoir ci-dessous en vidéo : 

"Il s'agit d'une alliance de deux personnalités qui aiment la France", a renchéri Nicolas Dupont-Aignan dans la foulée. Après avoir qualifié Emmanuel Macron de "marionnette d'un système à bout de souffle", "NDA" a lancé un message aux Français :

J'invite les Français à nous rejoindre et à sauver leur pays. Il y a une vraie vague qui se lève.

Dans leur projet d'accord de gouvernement en six points pour une "Alliance patriote et républicaine", dévoilé lors de la conférence de presse, Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan affirment que "la transition de la monnaie unique à la monnaie commune européenne n'est pas un préalable à toute politique économique". Ce texte, qui liste les évolutions programmatiques obtenues lors de discussions entre la candidate du FN et son nouvel allié, ne mentionne pas d'évolution sur la "priorité nationale", mesure cardinale du projet FN.

Marine Le Pen a donc rapidement répondu à Robert Ménard. Samedi sur franceinfo:, le maire de Béziers a assuré que Nicolas Dupont-Aignan "ferait un excellent Premier ministre de Marine Le Pen". Et la candidate frontiste entend vraiment s'appuyer sur son nouvel associé. Selon les infos de BFMTV, "NDA" devrait carrément ouvrir le meeting de Marine Le Pen, lundi 1er mai à Villepinte. 







[Edit 30/04 à 15h12] Archive de la 1ère 

Les archives sont assez embarrassantes pour Nicolas Dupont-Aignan après son ralliement de l'entre-deux-tours. A maintes reprises dans la campagne présidentielle, le président de Debout la France avait pris ses distances avec le FN. Interrogé sur un éventuel poste de Premier ministre proposé par Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan était très clair, il y a trois semaines au micro de la 1ère, la chaîne de l'outr-mer : 

Arrêtez de vouloir absolument nous mêler. Vous savez, moi, j'ai un patriotisme humaniste, de bon sens. Ça gêne le petit système qui veut toujours m'assimiler au Front national. Et bien non, il y a des différences profondes entre nous. 

Une séquence à revoir ci-dessous en vidéo : 



[Edit 29/04 à 14h57] Propos d'Emmanuel Macron 

Emmanuel Macron a épinglé samedi la "combine" de Marine Le Pen avec Nicolas Dupont-Aignan, destinée, selon lui, à régler les "problèmes de crédibilité" de la candidate FN et de "financement" de son allié souverainiste. Il explique :

Ça n'est ni plus ni moins que cela et ce n'est pas grave. Est-ce qu'on peut penser une seule seconde que ce que vit la campagne, la ruralité, va être réglé par la combine de Monsieur Dupont-Aignan et Madame Marine Le Pen ? Non.


 

A LIRE AUSSI SUR LE LAB

> Nicolas Dupont-Aignan annonce avoir "signé un accord de gouvernement" avec Marine Le Pen

> Ménard pense que Dupont-Aignan "ferait un excellent Premier ministre" de Marine Le Pen

Du rab sur le Lab

PlusPlus