"Ministre auprès du ministre de l'Intérieur" : les explications plus que floues de Jacqueline Gourault au sujet de ses attributions

Publié à 10h41, le 18 juillet 2017 , Modifié à 14h37, le 26 décembre 2017

"Ministre auprès du ministre de l'Intérieur" : les explications plus que floues de Jacqueline Gourault au sujet de ses attributions
Gérard Collomb et Jacqueline Gourault. © Montalge le Lab via AFP

Depuis le 21 juin et la formation du gouvernement Philippe II, il est des attributions qui laissent perplexe : les "ministres auprès de", sortes de ministres adjoints.

Le 11 juillet, des décrets ont été publiés au Journal officiel pour préciser ces attributions. Mais celles-ci restaient encore très vagues. Alors, quand Jacqueline Gourault, officiellement "ministre auprès du ministre d'État, ministre de l'Intérieur", est l'invitée de franceinfo ce mardi 18 juillet, il lui est demandé de préciser sa fonction.

Elle *précise* :

Écoutez, je n'ai pas de portefeuille particulier, si je puis dire. Je suis la numéro deux auprès de Gérard Collomb. C'est un ministère qui couvre beaucoup de champs, de la sécurité, les libertés publiques, les collectivités territoriales, la présence de l'État sur le territoire. Il y a du travail pour deux.

Jacqueline Gourault en dit plus sur le ministère de l'Intérieur que sur son rôle de "ministre auprès de". Alors, le journaliste renchérit : "Pas de mission particulière ?". Elle rétorque :

Non, je n'ai pas de périmètre particulier. Je peux intervenir, en accord avec le ministre, sur tous les domaines. [...] J'avoue, moi personnellement, j'ai une image 'collectivité territoriale', puisque j'ai été une élue de terrain et sénatrice de Loir-et-Cher.

Officiellement, à lire le décret la concernant, Jacqueline Gourault "connaît de toutes les affaires que lui confie le ministre d'État, ministre de l'Intérieur [...] dispose, en tant que de besoin, des services placés sous l'autorité du ministre d'État, ministre de l'Intérieur, ou dont il dispose [...] reçoit délégation du ministre d'État, ministre de l'Intérieur, pour signer, en son nom, tous actes, arrêtés et décisions, dans la limite des attributions qui lui sont confiées [...] contresigne, conjointement avec le ministre d'État, ministre de l'Intérieur, les décrets relevant de ces attributions".

Bref, Jacqueline Gourault est en quelque sorte la suppléante de Gérard Collomb.

Du rab sur le Lab

PlusPlus