Moment de disgrâce pour NKM battue au second tour des législatives par LREM dans la circonscription de Fillon

Publié à 22h12, le 18 juin 2017 , Modifié à 22h18, le 18 juin 2017

Moment de disgrâce pour NKM battue au second tour des législatives par LREM dans la circonscription de Fillon
NKM et François Fillon. © AFP

"Dans dix jours, ma voix peut s’éteindre", craignait Nathalie Kosciusko-Morizet, quelques jours avant un premier tour des législatives qu’elle a fini en deuxième position, largement distancée par Gilles Le Gendre, le candidat LREM.
 
Celle qui a été candidate à la primaire de la droite et qui visait les municipales à Paris en 2020 n’a pas été épargnée par le parti du chef de l’Etat comme d’autres LR "constructifs" Et elle en fait les frais. Le candidat de la majorité présidentielle l’a ainsi emporté sur NKM au second tour, ce dimanche 18 juin, et siégera comme député de Paris. Dans un communiqué diffusé sur Facebook, elle écrit :

 

Malgré un net sursaut des électeurs en faveur de ma candidature par rapport au premier tour, Gilles Le Gendre a remporté l'élection législative dans la 2eme circonscription. (...) Cette campagne a été émaillée de moments formidables et d'épreuves. Je garde le positif, car il n'y a rien de plus noble que de défendre ses idées avec liberté.

 
Une défaite qui fragilise sa place de présidente du groupe LR au conseil de Paris. Surtout, NKM perd une circonscription en or pour la droite, dans laquelle François Fillon avait été très largement élu en 2012. Elle devra désormais, comme elle l’a elle-même déclaré, "trouver un autre emploi pour vivre".

Du rab sur le Lab

PlusPlus