Nadine Morano justifie son usage du mot "race" en parlant du racisme

Publié à 19h26, le 28 septembre 2015 , Modifié à 10h02, le 29 septembre 2015

Nadine Morano justifie son usage du mot "race" en parlant du racisme
© DR

L'opération de communication est une réussite : depuis son passage dans l'émission de Laurent Ruquier On n'est pas couché, samedi 26 septembre, on ne parle que de Nadine Morano. Forcément, en affirmant haut et fort que "la France est un pays de race blanche", la candidate à la primaire de la droite en 2016 s'est attirée les foudres des nombreux politiques – ce qu'elle adore généralement

Ce lundi 28 septembre, Nadine Morano poursuit donc son plan de communication. Après avoir créé l'incendie, elle l'attise et répond aux critiques dont elle fait l'objet. Sur Facebook, elle s'étonne :

"

Une tempête dans un petit verre de liqueur ! Je ne savais pas que le mot race était interdit d’usage dans la langue Française.

 

"

Nadine Morano justifie donc son usage du mot "race". Après avoir expliqué samedi que ce mot est dans le dictionnaire, l'élue LR trouve un autre système de défense : dans le mot "racisme", il y a le mot "race". Elle dit :

"

Que les bien-pensants ne nous parlent plus de racisme, puisque selon eux les races n’existent pas, qu’ils ne nous parlent plus de discrimination positive puisque les minorités n’existent pas non plus.

 

"

Tel Bernard Kouchner expliquant que le terme "euthanasie" n'est pas très gentil car il y a "nazi" dedans, Nadine Morano relève donc qu'il y a des races puisque l'on parle de racisme. Et que l'utilisation du mot est donc totalement justifiée. CQFD.

Et celle qui ambitionne de devenir présidente de la République de critiquer ses "amis politiques dont certains se comportent en donneur de leçons". Il est vrai que, même au sein de Les Républicains, les mots de Nadine Morano ont *un peu* choqué. Ce que l'intéressée ne comprend vraiment pas. Elle ajoute :

"

Quand je vais en Côte d’Ivoire on parle bien d’Afrique noire et cela ne choque personne.

 

"

Peu ou prou ce qu'a expliqué dans la matinée… Gilbert Collard. "Écoutez, historiquement, la France c'est pas un pays de race noire, pas plus que l'Afrique, historiquement, n'est un pays de race blanche !", a déclaré sur France 2 le député RBM du Gard.

À noter, encore, que Nadine Morano évoque encore les propos de la garde des Sceaux. "Christiane Taubira a déclaré 'nous sommes les créoles, c’est-à-dire que nous sommes une race indescriptible, c’est merveilleux'", ajoute l'élue LR, comme elle l'avait déjà fait dans la matinée de lundi. Sauf que comme l'a démontré le Lab, Nadine Morano a quelque peu tronqué les propos de la ministre de la Justice…

 

 

 

À LIRE AUSSI SUR LE LAB :

"Race blanche" : Morano s'abrite derrière des propos tronqués de Taubira sur la "race créole"

VIDÉO - Nadine Morano : "Nous sommes un pays de race blanche"

Quand Gilbert Collard explique que "l'Afrique est un pays" de "race noire"

VIDÉO - Nadine Morano, héroïne d'un clip d'une chanson punk

Réfugiés : selon Nadine Morano, les Français ont "un sentiment d'envahissement"

 

À LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR : 

> Bruno Le Maire désavoue Morano et sa "France, pays de race blanche"

Du rab sur le Lab

PlusPlus