Nicolas Sarkozy accusé d’être intervenu en faveur de Lance Armstrong

Publié à 20h50, le 14 novembre 2012 , Modifié à 22h07, le 14 novembre 2012

Nicolas Sarkozy accusé d’être intervenu en faveur de Lance Armstrong
Nicolas Sarkozy et Lance Armstrong. (Photos MaxPPP)

Lance Armstrong a-t-il obtenu la tête de l'ancien patron de l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) auprès de Nicolas Sarkozy ?

Dans une enquête intitulée "Qui a couvert Lance Armstrong?"à paraître jeudi 15 novembre dans Le Nouvel Observateur, Pierre Bordry, lance, deux ans après avoir démissionné de la présidence de l'AFLD suite à une forte diminution du budget de son agence

"

Armstrong me l'a raconté lui-même. Il s'est vanté devant moi d'avoir réclamé ma tête au président.

J'ai demandé un démenti à l'Élysée, même privé, je n'ai eu aucune réponse. J'étais consterné.

"

Comme le rappelle l'hebdomadaire, le septuble vainqueur du Tour de France, aujourd'hui déchu de tous ses titres, s'était fendu d'un tweet, en Français :

Au revoir Pierre.

— Lance Armstrong (@lancearmstrong) Septembre 24, 2010

En août, un conseiller scientifique de l'AFLD assurait dans les colonnes du Monde que Lance Armstrong était "prévénu avant tous les contrôles".

Du rab sur le Lab

PlusPlus