Nicolas Sarkozy autorise ses soutiens parlementaires à parrainer Nathalie Kosciusko-Morizet

Publié à 17h51, le 06 septembre 2016 , Modifié à 17h59, le 06 septembre 2016

Nicolas Sarkozy autorise ses soutiens parlementaires à parrainer Nathalie Kosciusko-Morizet
© Montage Le Lab via AFP

Y aura-t-il une femme à la primaire de la droite ? Plus la date fatidique de dépôt des parrainages, le 9 septembre, approche, plus le suspense grandit. Car la seule femme qui pourrait réussir à concourir - Nathalie Kosciusko-Morizet, puisqu’il s’agit d’elle - n’est pas assurée d’obtenir les signatures nécessaires.

Mais ce mardi 6 septembre marque un tournant. La députée LR Nicole Ameline, soutien de Nicolas Sarkozy, a annoncé sur Twitter qu’elle parrainait NKM, "une femme de convictions", "pour une primaire libre". La décision a été prise "en plein accord" avec l’ex-chef de l’État, précise-t-elle.

Après donc Alain Juppé, qui a lancé plusieurs appels dans ce sens, et la porte-parole de François Fillon Valérie Boyer, qui a jugé "important pour la pluralité des débats que Nathalie Kosciusko-Morizet puisse participer" à cette élection, c’est au tour de Nicolas Sarkozy de donner un coup de pouce à la députée de l’Essonne.

Avec ce geste, l’ex-chef de l’État marque également sa volonté d’enterrer la hache de guerre avec l’ex-numéro deux du parti, virée de son poste au lendemain des régionales de décembre 2015 pour s’être opposée au "ni-ni" prôné par son patron.

Quand à l'autre femme souhaitant elle aussi candidater à la primaire, Nadine Morano, elle refuse de communiquer sur le nombre de parrainages recueillis.

Du rab sur le Lab

PlusPlus