Nicolas Sarkozy se réjouit du profil de "septuagénaire de gauche" d'Alain Juppé

Publié à 07h02, le 01 juillet 2015 , Modifié à 07h06, le 01 juillet 2015

Nicolas Sarkozy se réjouit du profil de "septuagénaire de gauche" d'Alain Juppé
Février 2015. © AFP / ALAIN JUOCARD

Alain Juppé a l'habitude de se justifier sur son âge - 69 ans - qui ne fera pas vraiment de lui un fringant candidat pour 2017. Il a également l'habitude de s'en amuser. Nicolas Sarkozy, pour sa part, considère que la décennie qui les sépare plaide en sa faveur. Il l'a encore fait savoir à son entourage selon des propos rapportés ce 1er juillet par le Canard enchaîné.

Le patron de Les Républicains, immanquablement en lice pour 2017, a ainsi lancé à des visiteurs :

"

Un septuagénaire de gauche pour la primaire ? Ça me va très bien.

"

En juin 2014 déjà, Nicolas Sarkozy considérait en off qu'Alain Juppé n'était "pas un concurrent, vu son âge". Ce à quoi l'édile bordelais avait répondu : "il vaut mieux un sexa en forme qu'un quinqua amorti."

Et il n'y a pas que sur l'âge que Nicolas Sarkozy jubile. A ses yeux, Alain Juppé n'ira pas jusqu'au bout, comme lors de l'épisode "changement de nom du parti" lors duquel le maire de Bordeaux a fini par baisser les armes.

Un trait de caractère qui vaut ce commentaire acide à l'ancien Président, toujours selon le Canard :

"

Il est féroce, Juppé, hein ? Il fait 'waouf' et, après, il se couche.

"

Là encore, la critique n'est pas nouvelle. En août, le Canard rapportait déjà cette réflexion de l'ancien chef d'Etat :

 

"

Vous verrez, Juppé n'aura pas le cran d'aller jusqu'au bout. Juppé candidat en 2017 ? On en reparlera.

"

Une certitude que les derniers sondages favorables à Alain Juppé et la tranquillité affichée par celui-ci n'ont visiblement pas écornée.

Du rab sur le Lab

PlusPlus