Législative partielle : la droite bien partie pour conserver le siège de député de Christian Estrosi

Publié à 22h01, le 22 mai 2016 , Modifié à 22h09, le 22 mai 2016

Législative partielle : la droite bien partie pour conserver le siège de député de Christian Estrosi
Christian Estrosi et Marine Brenier © AFP

Ce n’est pas une surprise tant la circonscription était acquise à la droite. Ce dimanche 22 mai, la candidate de Les Républicains, Marine Brenier, est arrivée en tête de la législative partielle organisée dans la 5e circonscription des Alpes-Maritimes pour succéder à l'Assemblée nationale au maire (Les Républicains) de Nice et président de la région Paca Christian Estrosi. Un Christian Estrosi par ailleurs suppléant de sa protégée pour ce scrutin.

Au premier tour, où s’affrontait huit candidats, Marine Brenier, qui a fait toutes ses gammes en politique sous la tutelle de Christian Estrosi, est arrivée en tête avec 47,5% des suffrages, selon des résultats partiels, devançant le candidat FN Michel Brutti (30%). Le Front de Gauche et le PS sont nettement distancés.

Christian Estrosi, qui a démissionné de l'Assemblée nationale en mars 2016, pour cause de cumul de mandats, avait été élu en 2012 avec 63,4% des votes exprimés au second tour face au candidat PS. Il l'avait emporté pour la première fois en 1988 dans cette circonscription, qui couvre notamment une partie de la ville de Nice, à l'âge de 33 ans.

[BONUS TRACK] #Le PS en tête à Strasbourg

Dans l'Est, le socialiste Eric Elkouby est arrivé en tête dimanche de l'élection législative partielle organisée à Strasbourg, dans la 1ère circonscription du Bas-Rhin, pour remplacer Armand Jung, lui-même socialiste, qui a démissionné pour raisons de santé.

L'ancien suppléant du député sortant, qui a obtenu 30,35% des voix selon des résultats quasi-définitifs, affrontera dimanche prochain Jean-Emmanuel Robert, candidat Les Républicains qui totalise 19,11% des suffrages.

Du rab sur le Lab

PlusPlus