On va voir Donald Trump sur les Champs-Elysées le 14 juillet

Publié à 18h44, le 27 juin 2017 , Modifié à 16h43, le 28 juin 2017

On va voir Donald Trump sur les Champs-Elysées le 14 juillet
Donald Trump © AFP

Le 14 juillet 2017, Emmanuel Macron célébrera sa première fête nationale en tant que président de la République. Mais l'attention ne devrait pas se porter uniquement que sur le chef de l'État français.

L'Élysée annonce en effet ce mardi 27 juin que la présidence de la République française a invité Donald Trump aux célébrations du 14 juillet. L'invitation a été faite lors d'un entretien téléphonique entre les deux dirigeants, ce mardi. Une première invitation avait été formulée lors du sommet de l'Otan, fin mai. Ce mercredi 28 juin, l'Elysée fait savoir que Donald Trump a accepté l'invitation. "À cette occasion, les soldats américains participeront à ce défilé aux côtés de leurs camarades français", précise l'Élysée dans un communiqué. 

screenshot.283

Le président américain prendra donc place en tribune officielle et assistera au défilé militaire traditionnel. Cette année, le "Bastille Day", comme on l'appelle de l'autre côté de l'Atlantique, célébrera le 100e anniversaire "de l'entrée en guerre des États-Unis aux côtés des troupes françaises pendant la Première Guerre mondiale", précise l'Élysée.

Il s'agira de la première visite du président américain en France depuis sa prise de fonction, en janvier. Espérons que le Commander in chief n'aura pas trop peur, lui qui n'a de cesse de critiquer la France. "Un ami voulait se rendre en France, il y a trois ou quatre mois (...) Je lui ai demandé: Tu as aimé la France? Il m'a dit: je n'irai pas en France. Ils ne vont pas m'aimer pour dire ça, mais regardez ce qui s'est passé à Nice. Vous avez vu ce qui s'est passé hier avec le prêtre? [...] La France n'est plus la France", avait déclaré Donald Trump en juillet.

"J'ai un ami, c'est quelqu'un de très très important, il adore la ville lumière, il adore Paris. Pendant des années, pendant les vacances d'été, il allait à Paris avec sa femme et ses enfants. Je l'ai revu il n'y a pas très longtemps et je lui ai demandé : 'Comment va Paris ?' 'Paris ? Je n'y vais plus ! Paris n'est plus Paris !', m'a-t-il répondu", avait encore dit Donald Trump en février. 

 

[EDIT 28/06] Modification de l'article suite à l'annonce par l'Élysée de la venue de Donald Trump

Du rab sur le Lab

PlusPlus