Opé com' de l'Elysée : où l'on apprend que le homard et les truffes ont disparu des tables de la présidence

Publié à 17h50, le 18 mars 2013 , Modifié à 18h25, le 18 mars 2013

Opé com' de l'Elysée : où l'on apprend que le homard et les truffes ont disparu des tables de la présidence
François Hollande et Thomas Sotto, Capital du 18/03/2013 (Capture d'écran)

SCOOP - Ça se passait à 21h34 sur M6, dimanche 17 mars. Thomas Sotto, présentateur et rédacteur en chef de l'émission Capital, est bien décidé à savoir si la présidence chasse "les économies à tous ses étages". Et l'Élysée est bien décidé à tout faire pour l'aider. Pour cela, la présidence fourni quelques interlocuteurs chargés de délivrer le message aux journalistes de M6.

Première interrogée : la directrice de cabinet du chef de l’Etat, Sylvie Hubac. Elle accueille les équipes de M6, qui visitent le palais présidentiel, avec rigueur. Et elle tient à transmettre son message : sur ordre du président, elle est là pour veiller à ce que "tout le monde (soit) au régime sec".

Vient ensuite le cuisinier en chef. Il nous apprend que "des choses (ont été) éliminées des repas, comme le homard, la truffe, toutes ces choses un petit peu onéreuses" et que maintenant, c’est le changement : "on cuisine autrement".

Puis au tour du sommelier. La cave à vin présidentielle est constituée de près de 13.000 bouteilles, d’une valeur allant de 3 à 12.000 euros. D’ailleurs, le Président a bu, lors de son déjeuner de la veille, un vin qui n’excédait pas 11 euros.

<img style="vertical-align: middle;" src="http://i.imgur.com/Bjk2y4X.jpg" alt="" width="500" />

Vient enfin une rencontre avec la fleuriste de l’Élysée. Elle a dû apprendre, sous l’ère Hollande, à "recycler un maximum". Quitte à "sacrifier des symboles" : on ne trouvera pas de roses rouges, car "elles sont trop chères".

Il est 21h46, après un passage par le garage afin d’évaluer le nombre de voitures, puis par le poste de sécurité pour y compter le personnel de protection, l'opération com' de l'Élysée offerte à M6 est terminée.
Au total, c'est 12 minutes de reportage, de la cave au dernier étage. Et une minute de parole de François Hollande, qui aura raconté que la modestie de la présidence, c’est tout à la fois: symbole, exemple, communication. Clap de fin.

Au début du quinquennat, d'autres institutions avaient déjà communiqué sur la réduction du coût de leur fonctionnement. On apprenait ainsi qu'à Matignon, le muscadet avait remplacé le champagne.

BONUS TRACK : ACTORS STUDIO

Thomas Sotto se trouve, semble-t-il par hasard, dans le Hall de l'Elysée à l'instant où François Hollande part pour le sommet européen de Bruxelles. Une descente d'escalier façon Actors Studio pour le Président normal, ponctuée par une poignée de main que l’on aura déjà vu en teaser trois fois en une heure. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus