Où l'on apprend que Fleur Pellerin a failli tweeter une photo d'elle en train de lire du Modiano après la polémique

Publié à 17h38, le 10 juin 2015 , Modifié à 17h51, le 10 juin 2015

Où l'on apprend que Fleur Pellerin a failli tweeter une photo d'elle en train de lire du Modiano après la polémique
AFP

#COMPOL - Vous vous souvenez de la polémique Pellerin/Modiano ? Mais si, ce moment gênant où la ministre de la Culture avoue qu'elle n'a pas lu le dernier prix Nobel de littérature alors qu'elle a déjeuné avec lui quelque temps auparavant ? Et bien, sachez-le, la ministre a failli répondre de manière ironique à l'affaire. 

C'est ce que nous apprend le livre Hommes de ... de Bérengère Bonte, journaliste à Europe 1, qui sort le 11 juin en librairie. Évoquant le rôle de son mari Laurent Olléon (conseiller d'État) auprès de Fleur Pellerin, la journaliste raconte une scène qui s'est déroulée quelque jours après la polémique. Voici ce qu'elle écrit :

"

Fleur Pellerin bout. Comment répondre. Par l'humour ? Elle songe à tweeter une photo d'elle, lisant un livre de Modiano, avec un mot 'Je rattrape mon retard'.

"

Son mari lui conseille d'utiliser plutôt la colère dans ce cas-là. Il lui explique :

"

Attends que la vague soit à son maximum, sinon ta réaction va se perdre dans la vague. Mais il faut montrer que tu es énervée. La fille bonne copine, bonne élève, ça va un moment. Tu peux laisser éclater ton énervement. Il faut juste saisir le bon moment. 

"

Le bon moment ? Il n'interviendra pas le dimanche 29 mai ni même le lundi suivant puisque c'est durant cette période qu'un jeune homme est tué par des policiers à Sivens

Fleur Pellerin attend donc trois jours pour réagir au micro de France 5. Et visiblement, elle a écouté son mari. Elle dit ceci :

"

Je suis un peu scandalisée quand je lis certaines choses ! Ce n'est pas parce que j'ai dit que je lisais *moins* actuellement - et ça me semble naturel quand on travaille 16 heures par jour - qu'il y a deux ans où je lisais à peu près deux livres par semaine. Et j'entends dire que je suis inculte, je trouve ça proprement scandaleux !



Je n'ai aucune difficulté à le dire, j'ai toujours été une très grande lectrice, et donc faire ce procès je trouve ça absolument lamentable. Je ne vois pas très bien comment on peut s'autoriser à déformer mes propos : j'ai dit que je lisais *moins*, je n'ai pas dit que je ne lisais *pas*.



J'ai lu beaucoup pendant mes vacances, je peux faire des fiches de lecture à ceux qui le souhaitent ... Voilà, on n'est pas autorisé à raconter n'importe quoi.

"

La ministre semble cependant traîner cette affaire comme une casserole puisque, même plusieurs semaines après la polémique, elle est toujours interrogée sur le sujet. Mais rassurez-vous, cette fois, elle sait éviter les pièges. Au Lab, on est sûr qu'elle a lu nos antisèches sur le sujet.

Du rab sur le Lab

PlusPlus