Où l'on apprend que Jean-Pierre Raffarin a déjà chanté l'Internationale en chinois

Publié à 18h03, le 12 mai 2015 , Modifié à 18h20, le 12 mai 2015

Où l'on apprend que Jean-Pierre Raffarin a déjà chanté l'Internationale en chinois
Jean-Pierre Raffarin en pleine révolution chinoise / FREDERIC J. BROWN / AFP

这是最后的斗争(摔跤) - Jean-Pierre Raffarin est fan de la Chine. Ce n'est pas nouveau. Il aime aussi la musique. Mais ce que l'on sait moins, c'est que l'ancien Premier ministre prend un plaisir non-dissimulé à chanter en chinois. Et pas n'importe quelle chanson.

Dans un long texte publié par Challenges le 12 mai, le sénateur de la Vienne revient sur ses différentes expériences dans l'Empire du milieu.

Et la première est pour le moins surprenante. Expliquant que les "Chinois adorent la fête", l'ancien Premier ministre explique tout bonnement qu'il a déjà chanté l'Internationale. Et en chinois dans le texte, s'il vous plaît. Il explique :

"

Il m'est arrivé de chanter l'Internationale avec eux, y compris en chinois, et de leur faire chanter la Marseillaise dans les caves de Cognac, dans ma région Poitou-Charentes.

"

Pour votre curiosité, vous pouvez écouter ce que donne la version chinoise en cliquant ici

Mais ce n'est pas la seule anecdote que Jean-Pierre Raffarin raconte dans son récit. Il évoque notamment son rapport avec les dirigeants chinois et vante de recevoir l'accolade de Hu Jintao, le président chinois jusqu'en 2013, contrairement à ... Nicolas Sarkozy. Il dit :

"

Quand je retourne en Chine quelques années plus tard, le président Hu Jintao salue la délégation française. Il serre la main à tout le monde ... et m'embrasse. Une faveur à laquelle le président Sarkozy n'a jamais eu droit !

"

Enfin, l'ancien Premier ministre confesse sans détour que ses affinités avec la Chine sont également dû à la possibilité d'adapter des proverbes chinois à ses fameuses "raffarinades". Il explique ceci :

"

Pour moi qui aime pimenter mes discours de 'raffarinades', les proverbes chinois sont une mine : 'La raison est droite mais la route est sinueuse'; 'La montagne la plus haute ne craint que l'homme lent'; 'Celui qui boit l'eau du puits ne doit pas oublier celui qui l'a creusé'.

"

Et Jean-Pierre Raffarin d'affirmer : "Ces phrases, fortes et simples, font sourire au premier degré et penser au second". 

En revanche, on a cherché mais aucune trace d'un proverbe chinois expliquant cette phrase de 2005, restée célèbre depuis. 



Du rab sur le Lab

PlusPlus