Où l'on apprend que Ségolène Royal a joué des coudes pour être derrière Manuel Valls dans "Des paroles et des actes"

Publié à 16h42, le 30 septembre 2015 , Modifié à 17h01, le 30 septembre 2015

Où l'on apprend que Ségolène Royal a joué des coudes pour être derrière Manuel Valls dans "Des paroles et des actes"
Ségolène Royal derrière Manuel Valls dans DPDA. © images France 2

POUSSE-TOI DE LÀ QUE JE M'Y METTE - On connaissait la technique Sarkozy pour jouer des coudes et s'incruster sur un cliché historique, voici désormais la technique Royal pour être filmée durant trois heures.

Le 24 septembre au soir, la quasi-totalité du gouvernement était rassemblée dans Des paroles et des actes derrière Manuel Valls. Au premier rang, on a trouvé les ministres Emmanuel Macron, Marisol Touraine, Stéphane Le Foll ou encore Myriam El Khomri. Au second rang, les secrétaires d'Etat. Mais tous n'étaient pas forcément dans le champ de la caméra derrière Manuel Valls. Ségolène Royal, si. Voilà pourquoi.

L'Express écrit dans ses confidentiels de ce 30 septembre :

"

Ségolène Royal, arrivée après les autres ministres, a joué des coudes pour s'installer entre Emmanuel Macron (qui a fait la grimace) et Jean-Yves Le Drian. Et se situer dans le champ de la caméra, derrière le Premier ministre.

"

Un témoin présent en plateau à ce moment-là confirme la scène au Lab. "Hallucinant comme elle a fait ça, du grand art", souffle-t-il.

On peut voir sur ce plan filmé en hauteur que Ségolène Royal, numéro 3 du gouvernement, est effectivement a priori bien placée puisque seul Emmanuel Macron est, parmi les ministres, plus proche de Manuel Valls  :

En réalité, la caméra étant placée de biais, c'est le quatuor Le Drian / Touraine / Le Foll / El Khomri qui a surtout été visible derrière Manuel Valls durant le premier quart de l'émission (voir ici). Le plan a ensuite changé - cette fois-ci de face - et ce sont deux anonymes du public qui sont apparus (voir ici).

Finalement, seuls des plans moins serrés ont permis à la ministre de l’Écologie d'être bien visible (voir l'illustration ci-dessus). Sans doute un mal pour un bien puisque, l'émission étant trèèèèès longue, certains membres du gouvernement, Ségolène Royal y compris, ont montré d'évidents signes de fatigue. 

Par leur positionnement, les ministres Michel Sapin, Najat Vallaud-Belkacem, Marylise Lebranchu et Christiane Taubira ont pour leur part été très peu visibles.

 

 

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus