Où l’on apprend qu’un marabout a sacrifié un mouton et un bœuf pour la victoire de Claude Bartolone aux régionales

Publié à 11h27, le 13 novembre 2015 , Modifié à 11h37, le 13 novembre 2015

Où l’on apprend qu’un marabout a sacrifié un mouton et un bœuf pour la victoire de Claude Bartolone aux régionales
© THOMAS SAMSON / AFP

GRIGRIS - Les hommes et femmes politiques sont des hommes et des femmes comme les autres. Avec leurs superstitions et leurs petits grigris. Au détour d’un article du Parisien de ce… vendredi 13 novembre, consacré à ces croyances, on apprend que Claude Bartolone, candidat PS aux régionales en Ile-de-France, a une arme secrète. Une arme qui s’appelle Yaya Diallo, un militant PS du 93 "très introduit dans les milieux franco-africains", écrit le quotidien qui ajoute :

Né au Sénégal et fidèle de l'ancien président du conseil général, il est capable de donner les résultats de l'élection à l'aide... des marabouts.

Aussi ce proche du candidat socialiste est-il "allé consulter il y a deux mois en Casamance" un marabout pour savoir si le président de l’Assemblée allait battre Valérie Pécresse et devenir le prochain président de la région Île-de-France. Le verdict, il le raconte auprès du Parisien :

Le marabout a été formel : ça va être difficile pour Claude, mais il va gagner, c'est sûr.

Pour obtenir cette réponse des forces occultes, Yaya Diallo a été obligé de se soumettre "à la tradition du sacrifice". Il développe :

J'ai tué un mouton, un bœuf que j'ai partagé pour les villageois en 115 parts.

Comme le souligne le Parisien, l’homme, que l’élu socialiste surnomme Yaya Sofres en référence à l’institut de sondages, n’en est pas à son premier essai en la matière pour aider Claude Bartolone. C’était en 1993 et Claude Bartolone avait été réélu député alors que le PS subissait une terrible bérézina aux législatives. A l’époque, le "sacrifice" avait été d’acheter… un vélo.

Du rab sur le Lab

PlusPlus