Parrainages pour la primaire : le PS reprend la formule des 5 % de 2011

Publié à 16h25, le 20 septembre 2016 , Modifié à 16h29, le 20 septembre 2016

Parrainages pour la primaire : le PS reprend la formule des 5 % de 2011
© Thomas SAMSON AFP

Ils sont tous d'accord et ce sera validé en fin de journée ce 20 septembre lors d'un CNOP (comité d'organisation de la primaire) rue de Solférino avant l'annonce officielle le 2 octobre lors d'un Conseil national consacré à la primaire. D'accord sur les candidatures ? Non. Mais sur la question - fondamentale- des parrainages nécessaires pour pouvoir se présenter à la primaire du PS de janvier prochain.

Le PS a donc choisi de reconduire en la matière une méthode qui a fait ses preuves : celle de 2011. Ainsi, tout comme pour la primaire qui a couronné François Hollande, c'est la règle des 5 % qui va s'appliquer.
Pour être candidat, il faudra obtenir les parrainages soit :

- de 5 % des parlementaires (19 élus), 

- de 5 % des maires de + 10 000 habitants (10 élus), 

- de 5 % des conseillers régionaux ou départementaux (60 conseillers), 

- de 5 % des membres du Conseil national (soit 15 membres).  

Il n'est autorisé qu'un parrainage par personne. Comme pour la primaire de la droite, échapperont à cette règle les partis partenaires notamment les radicaux de gauche s'ils se décident, François de Rugy (Le parti écologiste) et Jean-Luc Benhamias (Front démocrate). 

Ainsi 7 à 8 candidats pourraient se retrouver sur la ligne de départ : les 4 concurrents actuels ( Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, Marie-Noëlle Lienemann et Gérard Filoche même si certaines voix estiment que ce dernier pourrait être le "Mariton de l'étape" au regard des difficultés qu'il pourrait rencontrer à se faire parrainer), les trois candidats des partis partenaires et enfin François Hollande.

Question financement, là aussi, le parti devrait s'aligner sur la formule de 2011. Mais attention, pas de fonds avant obtention des parrainages ! Les candidats ont devant eux un peu de temps. Ils devront en effet  déposer leurs candidatures entre le 1 et le 15 décembre, pour une désignation les 22 et 29 janvier (en cas de deuxième tour).    

Du rab sur le Lab

PlusPlus