Patrimoine de Macron : saisie par Anticor, la Haute autorité répond qu'elle n'a rien à redire à sa déclaration

Publié à 15h41, le 27 mars 2017 , Modifié à 15h59, le 27 mars 2017

Patrimoine de Macron : saisie par Anticor, la Haute autorité répond qu'elle n'a rien à redire à sa déclaration
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

L’association de lutte contre la corruption Anticor avait saisi la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) le 13 mars. En cause : la déclaration de patrimoine d’Emmanuel Macron signée le 24 octobre 2014. Anticor soulignait "l’incohérence" dans la déclaration du candidat d’En Marche!  

"De 2009 à 2014, Emmanuel Macron a perçu 3, 3 millions de revenus avant impôts, dont 2,8 millions de mai 2009 à mai 2012 (…). Or sa déclaration fait état d’un patrimoine de 1,2 millions et un endettement de 1 million d’euros, soit un patrimoine net seulement de 200.000 euros", s’étonnait l’association. Mais pour la HATVP, il n’y a rien d’anormal. Voilà ce qu’a répondu la Haute autorité, via son président Jean-Louis Nadal, dans un courrier dévoilé ce lundi 27 mars par Anticor sur son site Internet :

 

 

Les points soulevés ont fait l’objet d’un examen attentif de la Haute autorité. Je vous informe qu’à la lumière de ces informations et à ce jour, les contrôles mis en oeuvre par la Haute autorité au titre des articles 5, 6 et 9 de la loi n° 2013-907 du 11 octobre 2013 n’ont révélé aucun élément de nature à remettre en cause le caractère exhaustif, exact et sincère de la déclaration de M. Emmanuel Macron.

 

Interrogé par La Croix le 13 mars, Emmanuel Macron expliquait pourquoi il déclare un patrimoine financier de 200.000 euros et précisait que "tout cela est connu de la Haute Autorité de la vie publique, qui aurait transmis au parquet depuis longtemps si elle avait relevé un problème".

Du rab sur le Lab

PlusPlus