Pendant "L’Emission politique", le clan Philippot a trollé allègrement Marine Le Pen

Publié à 07h00, le 20 octobre 2017 , Modifié à 08h20, le 20 octobre 2017

Pendant "L’Emission politique", le clan Philippot a trollé allègrement Marine Le Pen
Florian Philippot et Sophie Montel, président et vice-présidente des Patriotes et ex-FN. © AFP

"Je crois qu'il ne souhaitait pas la refondation du FN. Ça nécessite du courage, de l'humilité, et tout le monde n'a pas la force d'âme." Cette attaque de Marine Le Pen envers Florian Philippot, son ex-vice-président parti fonder Les Patriotes, pendant l’Emission politique n’est pas restée longtemps sans réponse. Car pendant toute cette émission sur France 2, grand rendez-vous de la rentrée médiatique de la finaliste de la dernière présidentielle, le clan Philippot a allègrement trollé sur Twitter la présidente du FN, leur ancien parti.

Si Florian Philippot lui-même est resté relativement soft, ne lâchant que deux tweets pour défendre sa ligne anti-euro de plus en plus remise en cause au FN et pour s’interroger sur la stratégie de Marine Le Pen sur l’ISF, c’est son entourage qui s’en est donné à cœur joie.

 

 

Première lieutenant de Florian Philippot, Sophie Montel, vice-présidente des Patriotes, a été la plus virulente. L’ex-frontiste a notamment rabroué Marine Le Pen sur le nombre d’adhérents du Front national. Ainsi, quand la députée FN lâche que son parti compte 100.000 adhérents, Sophie Montel dégaine en mode fact-checking :

 

100 000 Adhérents ? Non 40 000 au dernier pointage.

Elle s’est aussi lâchée sur la question de la sortie de l’euro, point central du parti Les Patriotes et que Marine Le Pen modère progressivement au FN :

Visiblement en grande forme, Sophie Montel s’en est aussi prise à la position de Marine Le Pen sur le glyphosate :

Un sujet relayé également par Joffrey Bollée, le directeur de cabinet de Florian Philippot :

Ancien candidat FN aux législatives, l’acteur Franck de Lapersonne, proche de Florian Philippot, a rejoint la cohorte des critiques contre leur ancienne championne. "Mettons fin à la privatisation abusive du souverainisme français par le clan Le Pen", fustige-t-il avant d’exprimer carrément ses regrets d’avoir soutenu Marine Le Pen un jour :

Le Pen sur france2, comme je regrette d’avoir soutenu cette personne qui semble si mal entourée.

Voilà pour les grandes lignes, car le clan Philippot a joué le nombre pour descendre Marine Le Pen durant toute "L’Emission politique". La rupture est belle et bien consommée.

En guise de réponse à ce trolling niveau expert, Gilbert Collard, député apparenté FN et présent en plateau pour soutenir Marine Le Pen, a simplement répliqué :

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

La rémunération de Marine Le Pen en tant que présidente du FN est passée de 3.000 à 5.000 euros par mois en juillet

Marine Le Pen n'est plus très sûre de vouloir quitter l'euro, mais pas non plus d'y rester, bref c'est compliqué

Marine Le Pen revient sur cet incroyable moment gênant lors du débat face à Emmanuel Macron : "C'était peut-être maladroit"

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus