Penelope Gate : l’excuse foireuse de Gérard Larcher pour qui les femmes assistantes parlementaires sont "mieux traitées que les hommes"

Publié à 14h02, le 29 janvier 2017 , Modifié à 14h33, le 29 janvier 2017

Penelope Gate : l’excuse foireuse de Gérard Larcher pour qui les femmes assistantes parlementaires sont "mieux traitées que les hommes"
Gérard Larché était l'invité du Grand Rendez-vous Europe 1-iTélé-Les Echos, dimanche 29 janvier.
Image Victor Dhollande-Monnier

Victor Dhollande-Monnier

La droite s’est trouvé un nouveau jeu : qui sortira l’argument le plus foireux pour défendre François Fillon. Après les révélations du Canard enchaîné, mardi 24 janvier, sur l'emploi fictif présumé de Penelope Fillon, on a vu les porte-flingue de François Fillon participer à ce nouveau jeu. On pensait que Valérie Boyer avait plié le match avec sa géniale argumentation. Mais c’était avant que Gérard Larcher rentre dans la partie.

Dimanche 29 janvier, Gérard Larcher a apporté sa version du Penelope Gate. "Est-ce qu'il y a eu irrégularité ? René Dosière [député PS, ndlr], qui n'est pas censé être un ami, a dit non. Est-ce que Penelope Fillon a bien travaillé ? François Fillon a dit oui", a-t-il résumé lors du Grand Rendez-vous Europe 1-iTélé-Les Echos. Avant de brandir l’argument de la parité : 

"

Un collaborateur parlementaire – c’est d’ailleurs un motif de fierté chez nous – [gagne] en brut, en moyenne, 3.250 euros brut pour les femmes et moins de 3.000 euros pour les hommes. Ça doit être un des rares cas où les femmes sont mieux traitées que les hommes.

"

Quelques secondes plus tard, Gérard Larcher s’agace quelque peu. "On a dit un peu n'importe quoi, notamment en ce qui concerne la rémunération de la femme de François Fillon", a-t-il lâché. Et sur ce point, l’ancienne ministre du Logement Cécile Duflot semble d’accord. "Monsieur le Président, nous sommes favorables à la légalisation du cannabis mais c'est pas recommandé avant une émission le dimanche matin", a-t-elle persiflé sur son compte Twitter : 



[BONUS TRACK] Fillon, pas un grand fan des longs SMS

Si Gérard Larcher a été capable de sortir l'argument de la parité femmes-hommes dans le Penelope Gate, il n'a pas pu réaliser le même exploit au moment d'évoquer la personnalité de François Fillon. Pas franchement désireux d'écouter les voix discordantes au sein de la droite, l'ancien Premier ministre a assuré début janvier qu'il appliquera son programme "radical" s'il est élu. Gérard Larcher a donc ironisé sur ce côté *un peu* raide de son champion : 

"

C’est pas un affectif absolu […] C’est pas un passionné du SMS de 50 lignes. Je ne vais pas raconter l’inverse de ce que je ressens mais en une minute et demie, on peut se dire les choses […] Il est capable d’écouter, de comprendre et de partager.

"

C'est bizarre, mais depuis son émission avec Karine Le Marchand, on imaginait François Fillon tapoter sur son clavier pendant de longues heures pour échanger avec ses proches. Ben non en fait. 



A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

VIDÉO – La défense calamiteuse de Valérie Boyer à propos de l'affaire Penelope Fillon

"PénélopeGate" : L’argumentaire bancal des porte-flingue de Fillon 

Solère confirme que Pénélope Fillon a été rémunérée comme attachée parlementaire de François Fillon

A LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR : 

Fillon visé par de nouvelles accusations de détournement de fonds publics

Du rab sur le Lab

PlusPlus