Penelope Gate : Rachida Dati se sert de l'affaire pour attaquer Nathalie Kosciusko-Morizet

Publié à 10h03, le 03 février 2017 , Modifié à 11h37, le 03 février 2017

Penelope Gate : Rachida Dati se sert de l'affaire pour attaquer Nathalie Kosciusko-Morizet
Nathalie Kosciusko-Morizet et Rachida Dati en 2013 © PIERRE VERDY / AFP

Rachida Dati n'en manque pas une. Une quoi ? Une occasion de s'en prendre à Nathalie Kosciusko-Morizet bien sûr. L'ancienne ministre de la Justice et l'ex-ministre de l'Écologie ont un lourd passif c'est peu dire que les deux politiques se détestent cordialement.

Ce vendredi 3 février, sur BFMTV, Rachida Dati ne manque donc pas l'occasion de s'en prendre à sa meilleure ennemie. Elle le fait au moyen de l'affaire du moment, le désormais fameux Penelope Gate. Cette affaire pourrit de manière incommensurable la campagne présidentielle de François Fillon – un François Fillon avec lequel, d'ailleurs, l'ancienne garde des Sceaux entretient également une relation pour le moins conflictuelle. Mais ce n'est pas à lui que Rachida Dati compte s'en prendre ce vendredi mais bien à NKM. Elle dit :

 

Moi je suis légitimiste. Moi je râle, je dis ce que je pense. Rappelez-vous pour la deuxième circonscription : voilà encore une mauvaise décision. Madame Kosciusko-Morizet, qui a eu un cadeau en or, après les copains en or, je ne la vois pas beaucoup pour le défendre.

Première salve. La deuxième survient peu après alors que Rachida Dati se défend d'être la source du Canard Enchaîné pour le Penelope Gate. Elle assure que elle, elle ne fait pas "des petits coups en douce". Puis elle ajoute, sans aucun lien, mais alors vraiment aucun, avec le thème évoqué :

Moi je ne vais pas d'échec en échec pour retrouver encore une fois des circo' dorées.

 

Voilà Nathalie Kosciusko-Morizet rhabillée pour l'hiver. Ah non, pas tout à fait. La dernière salve survient alors que Jean-Jacques Bourdin évoque un tweet pour le moins prémonitoire de juillet 2014 dans lequel elle s'en prenait à François Fillon, expliquant que "l'habit ne fait pas le moine". "Ah bah ça c'est sûr, dit-elle aujourd'hui. C'est ce que j'ai toujours dit. Rappelez-vous, même avant cette affaire, j'avais dit sur Kosciusko [sic]… C'est des gens qui  ont la bonne apparence, le bon look, ils font bien, la bonne raie sur le côté…" Une remarque toute sympathique qui ravira, à n'en pas douter, l'intéressée.

L'investiture de NKM pour les législatives à Paris dans la circonscription laissée par François Fillon a quelque peu ranimé les tensions entre les deux anciennes ministres.

"Déjà qu’on se transmet des pouvoirs et des charges de droit divin", avait lâché fin janvier Rachida Dati sur FranceInfo: avant de prédire que NKM "a toujours trahi ses électeurs". "À peine élue, elle sera déjà sur le futur combat de la présidentielle de 2022 parce qu’elle trahira François Fillon comme elle a trahi tous les autres", avait-elle ajouté. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus