Philippe de Villiers n’exclut pas de soutenir Marine Le Pen avant le premier tour de la présidentielle

Publié à 18h29, le 12 mars 2017 , Modifié à 18h38, le 12 mars 2017

Philippe de Villiers n’exclut pas de soutenir Marine Le Pen avant le premier tour de la présidentielle
© LOIC VENANCE / AFP
Image Victor Dhollande-Monnier

Victor Dhollande-Monnier

C’est un pas de plus vers Marine Le Pen. Le mois dernier, Philippe de Villiers était très laudateur à l'endroit de la cheffe frontiste. "Elle a une carrure présidentielle", assurait-il au JDD. Selon les informations du quotidien du dimanche ce 12 mars, cette figure de l’ultra-droite catholique et souverainiste aurait déjà donné son accord à la candidate FN pour un ralliement avant le premier tour de la présidentielle.

Selon Le JDD, Marine Le Pen cherche à "s’assurer le ralliement d’élus républicains ou de personnalités politiques de premier plan". Philippe de Villiers en fait partie. Il la conseillerait et aurait même accepté le principe d’une rencontre officielle avec la candidate frontiste avant le 23 avril prochain. Contacté par un journaliste de l’AFP, Philippe de Villiers dément ces informations. Mais il ne se ferme aucune porte :

"

C’est n’importe quoi [le fait d’avoir donné son accord pour une rencontre avant le premier tour]. Je n’exclus rien mais ce n’est pas prévu.

"

S’il rallie Marine Le Pen, Philippe de Villiers ne fera pas que des heureux dans le camp souverainiste. Invité du Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI, Nicolas Dupont-Aignan a fait mine de s’en moquer… mais pas totalement non plus. "Moi je suis candidat et je regrette qu’il ne me rallie pas", a-t-il affirmé. 



A LIRE AUSSI SUR LE LAB

Philippe de Villiers fait un grand pas vers Le Pen : "elle a une carrure présidentielle"

Philippe de Villiers prédit un second tour Macron-Le Pen à la présidentielle

Du rab sur le Lab

PlusPlus