Poisson ne participera pas à la manif de soutien à Fillon parce qu’on "ne fait pas campagne contre les juges"

Publié à 10h03, le 02 mars 2017 , Modifié à 10h03, le 02 mars 2017

Poisson ne participera pas à la manif de soutien à Fillon parce qu’on "ne fait pas campagne contre les juges"
Jean-Frédéric Poisson. © AFP

Une manif pour sauver le soldat Fillon. Empêtré dans le "Penelope Gate" et convoqué par les juges d’instruction en vue de sa mise en examen, François Fillon tente de sauver sa candidature à la présidentielle. Pour cela, alors que le bateau prend l’eau de toutes parts avec de multiples défections dans l’équipe de campagne du candidat, LR a décidé d’organiser dimanche 5 mars une manifestation de soutien à François Fillon au Trocadéro à Paris.

Ex-candidat à la primaire de la droite rallié à François Fillon, Jean-Frédéric Poisson a maintenu son soutien à François Fillon même s’il précise qu’il a "toujours soutenu davantage un projet qu’une personne". Sur Sud Radio ce jeudi 2 mars, le président du Parti chrétien-démocrate a en revanche pris ses distances avec la manif de dimanche. Le député des Yvelines estime qu’on ne fait pas "campagne contre les juges" :

"

Il ne faut pas se tromper de cible. Je ne fais pas campagne contre les juges. Je ne fais pas non plus campagne contre les autres candidats. Je fais campagne pour soutenir le projet auquel je crois. Cette manifestation de dimanche est une maladresse. A titre personnel, je ne m’y rendrai pas et le bureau politique du PCD a décidé que nous n’y serions pas présents.

"

Il reste cependant solidaire de la décision de François Fillon de maintenir sa candidature. Il la trouve pourtant "extrêmement étonnante". "Elle ne le met pas en situation de pouvoir continuer à faire campagne de manière efficace", fustige-t-il avant d’ajouter :

 

"

François Fillon a décidé de rester dans la course. C’est sa responsabilité personnelle. Ça veut dire qu’il estime possible d’entamer le dialogue avec le peuple français. Il faut qu’il le fasse. Il a décidé de rester, je prends acte de cette décision. Je n’aurais pas pris cette décision moi-même. C’est sa décision, nous ne pouvons pas faire autre chose que de la respecter. On est impuissant. C’est la décision libre d’une personne.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus