Pour Mélenchon, les candidatures de Hamon, Montebourg, Duflot "améliorent" sa "crédibilité"

Publié à 09h16, le 24 août 2016 , Modifié à 09h22, le 24 août 2016

Pour Mélenchon, les candidatures de Hamon, Montebourg, Duflot "améliorent" sa "crédibilité"
Jean-Luc Mélenchon. © REMY GABALDA / AFP

S’il y a de quoi faire une équipe de foot avec les prétendants à la primaire de la droite, il y aurait presque de quoi constituer l’équipe adverse avec les candidats déclarés à la gauche de François Hollande. De Jean-Luc Mélenchon à Benoît Hamon, ils sont nombreux à vouloir faire chuter le chef de l’Etat, avec ou sans passage par la case primaire du PS.

Et la dernière candidature en date, celle d’Arnaud Montebourg, ne semble pas effrayer plus que ça Jean-Luc Mélenchon. Interrogé ce mercredi 24 août par Le Monde, l’eurodéputé Front de gauche assure que cette candidature de l'ancien ministre du Redressement productif de François Hollande "le réjouit plutôt".

Face à l’entrée en campagne de Nicolas Sarkozy sur des thèmes droitiers et identitaires, Jean-Luc Mélenchon est en effet ravi de voir d’autres thématiques mises en avant par ces candidats de la gauche du PS et au-delà. Il dit :

"

Aujourd’hui, la peur est le seul lien proposé aux Français. Quand surgissent les candidatures d’Hamon, Montebourg, Duflot, Lienemann et Filoche, cela élargit l’espace pour d’autres thèmes. La première chose que ces candidatures disent, c’est que Hollande a échoué. Elles prononcent des condamnations très sévères. Les mots de Montebourg ont été très durs.

"

Surtout, il estime que cela met en avant son propre programme, notamment ses idées sur une VIème République, et que cela "améliore (sa) crédibilité" :

"

Quand vous en avez trois sur quatre qui parlent, comme moi, de VIe République, de sortir des traités européens, de transition écologique, ça améliore la crédibilité et l’écoute de mon programme.

"

"Ils travaillent pour moi", fanfaronne le candidat à la présidentielle de 2012 qui remet le couvert pour 2017. Ajoutant être "le bulletin de vote stable et sûr" :

"

Si Montebourg s’inscrit dans la primaire socialiste, il retourne sur le papier tue-mouches. En dehors, il explose le PS, affaiblit Hollande et le centre droit. J’y gagne dans tous les cas. Je suis le bulletin de vote stable et sûr.

"

Mélenchon, un gars sûr donc… selon Mélenchon.

Du rab sur le Lab

PlusPlus