Pour protester contre le candidat investi par LR à Levallois, Patrick Balkany suspend la campagne pour Fillon

Publié à 14h17, le 02 février 2017 , Modifié à 14h19, le 02 février 2017

Pour protester contre le candidat investi par LR à Levallois, Patrick Balkany suspend la campagne pour Fillon
© PATRICK KOVARIK / AFP

Patrick Balkany, député-maire LR de Levallois ne plaisante pas avec ces choses-là. Selon les informations du Parisien, il a décidé ce 2 février de suspendre la campagne en faveur de François Fillon pour la présidentielle et a fait notamment décrocher l’affiche du candidat de sa permanence.

Objet de son courroux : l’investiture accordée par son parti à l’élu divers droite Arnaud de Courson. Il faut dire que ce dernier est loin d'être un ami du maire. Lui militait pour la désignation de son dauphin François-Xavier Bieuville. Outre cette première mesure de rétorsion, sa majorité municipale a décidé, toujours selon le quotidien, de suspendre les cotisations mensuelles au parti. 

Décidément, c'est compliqué les législatives à Levallois. L'investiture de Patrick Balkany, automatiquement accordée fin juin par la CNI de LR, avait provoqué quelques *petits* remous jusqu’au sein de son parti. Mais finalement, le député des Hauts-de-Seine avait renoncé à être candidat à sa succession dans sa circonscription de Levallois-Clichy (Hauts-de-Seine) pour 2017. À sa place, ce devait être "une jeune femme blonde", Agnès Pottier-Dumas, son ancienne assistante parlementaire. Pas de chance, en juillet, on apprenait que cette dernière était inéligible. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus