Pour son nouveau slogan, Manuel Valls a consulté le communicant derrière "le changement, c'est maintenant"

Publié à 10h57, le 04 janvier 2017 , Modifié à 18h07, le 04 janvier 2017

Pour son nouveau slogan, Manuel Valls a consulté le communicant derrière "le changement, c'est maintenant"
François Hollande n'est pas candidat, mais l'ombre de sa campagne de 2012 plane sur celle de Manuel Valls © LIONEL BONAVENTURE / AFP

COM' LA DERNIÈRE FOIS - C'est un peu de la campagne victorieuse de François Hollande en 2012 qui se retrouve dans celle de Manuel Valls en 2017. Un ingrédient que n'a pas oublié celui qui fut l'omniprésent directeur de la communication du candidat désigné par le PS et qui allait devenir président de la République.

Souvent reconnu comme l'élément de com' le plus marquant de la dernière présidentielle, le slogan "le changement, c'est maintenant" avait un papa : Nicolas Bordas, vice-président de la branche européenne de l'agence de communication TBWA. On retrouve le même homme aujourd'hui associé à Manuel Valls, candidat à la primaire de la Belle Alliance Populaire.

Un proche de l'ancien Premier ministre confirme au Labune information de RTL, mercredi 4 janvier : Nicolas Bordas fait partie des personnes qui ont "conseillé" le candidat sur son nouveau slogan, dévoilé mardi : "Une République forte, une France juste". Il précise :

Avant les fêtes de Noël, il a participé à une réunion stratégique.Il a été consulté en début de campagne par Manuel Valls.

De même source, on explique que Nicolas Bordas a "participé à une discussion" sur ce changement de slogan (le précédent était "Faire gagner tout ce qui nous rassemble"), mais que c'est bien "Manuel Valls lui-même" qui en est à l'origine et qui "a tranché" entre diverses propositions. Le directeur de la communication du candidat, Harold Hauzy, qui a proposé ce slogan, précise au Lab que Nicolas Bordas et d'autres communicants ayant travaillé sur la campagne de 2012 sont régulièrement consultés aujourd'hui : "Ce sont des gens avec qui on aime beaucoup travailler, ils ont plein d'idées. Ils nous conseillent sur les slogans, les visuels, les affiches..." 

>> À lire : Manuel Valls explique que François Hollande "souhaite sa victoire" à la primaire

Avec son programme, l'ex-Premier ministre dit "assumer le bilan" et "ce qui a été engagé" depuis 2012, tout en ouvrant "d'autres choix". *Le changement* dans la continuité, en somme, y compris dans le choix de son slogan donc.

Dans leur ouvrage L’homme qui ne devait pas être président, paru juste après la présidentielle, les journalistes Antonin André (Europe 1) et Karim Rissouli (France 2) assuraient que Bordas s’était, petit à petit, taillé une place importante auprès de l’équipe de communication de Manuel Valls, via la petite agence BBDP :

Bordas […] oriente, conseille et finalement pilote la communication du candidat sans jamais apparaître officiellement.

En communicant plus qu'averti, Manuel Valls n'a visiblement pas oublié ce rouage ni les recettes gagnantes d'hier.



À LIRE SUR LE LAB :

Le nouveau slogan de Manuel Valls qui ressemble étrangement à celui de Ségolène Royal en 2007

Du rab sur le Lab

PlusPlus