Pour Thierry Solère, ceux qui restent à LR veulent tous s'acoquiner avec le FN

Publié à 07h51, le 06 septembre 2017 , Modifié à 07h51, le 06 septembre 2017

Pour Thierry Solère, ceux qui restent à LR veulent tous s'acoquiner avec le FN
Laurent Wauquiez et Thierry Solère © Montage via AFP

Lorsqu'il s'agit de critiquer ses anciens camarades de Les Républicains, Thierry Solère ne mâche pas ses mots. Le questeur de l'Assemblée nationale regarde désormais avec un désarroi certain l'évolution de son ancienne maison. Et son regard est féroce.

Cité par Le Figaro ce mercredi 6 septembre, le ténor des Constructifs considère que Les Républicains veulent désormais franchir la ligne rouge, faire sauter les digues, bref, s'acoquiner avec le Front national. Il dit :

Les Républicains deviennent un parti méga populiste. Ceux qui restent sont favorables à une alliance avec le FN.

 

Dans le viseur de Thierry Solère, évidemment, on trouve Laurent Wauquiez. Le favori pour prendre la présidence de LR en décembre prochain est régulièrement accusé par ses adversaires de lorgner un peu trop sur la droite de sa droite et de partager avec le FN, sinon des projets, au moins des points de vue. Dimanche 3 septembre, lors de son discours de candidature, le président d'Auvergne-Rhône-Apes a ainsi dû marteler qu'il ne s'alliera pas avec l'extrême droite.

Pas de quoi convaincre Thierry Solère. "Laurent Wauquiez, dans les actes, a cassé ce cordon sanitaire" entre la droite et le FN, a tancé le député des Hauts-de-Seine, mardi, sur France 24, qualifiant le candidat à la présidence de LR de "nouveau joujou de Patrick Buisson".

Il a ensuite fustigé "la radicalité" de certains adhérents LR. Car il n'y a pas que Laurent Wauquiez qui est visé mais bien également ceux qui entourent – et soutiennent – le candidat à la présidence de LR, comme Éric Ciotti par exemple.

 

À LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> Pécresse sur Wauquiez : "moi je n’ai aucun leader du FN qui dit qu’il aimerait travailler avec moi"

Du rab sur le Lab

PlusPlus