Pour Urvoas, "la seule nouveauté" des députés LREM "était leur connaissance approximative du droit"

Publié à 07h31, le 19 septembre 2017 , Modifié à 07h31, le 19 septembre 2017

Pour Urvoas, "la seule nouveauté" des députés LREM "était leur connaissance approximative du droit"
Jean-Jacques Urvoas. © AFP

Ex-député PS, ex-président de la puissante commission des lois et ex-ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas a été battu aux législatives de juin. Depuis, l’ancien élu du Finistère est revenu à l’enseignement universitaire. Celui dont le "manuel de survie parlementaire" a été la lecture de vacances estivale des députés LREM envisage également de devenir avocat.

C’est fort de ce CV qu’il juge aujourd’hui les premiers pas de la majorité présidentielle et la flopée de néodéputés LREM qui ont multiplié les couacs lors de leurs débuts à l’Assemblée nationale. Dans une interview au Figaro de ce mardi 19 septembre, parallèlement au séminaire de rentrée des députés macronistes, Jean-Jacques Urvoas reproche à ces élus d’être arrivés à l’Assemblée nationale en voulant "rompre avec des pratiques partisanes" et de vouloir "renvoyer aux poubelles de l’histoire des traditions parlementaires". Ce qui lui fait développer une métaphore avec Christophe Colomb pour dénoncer l'arrogance de ces novices du Palais Bourbon :

"

Ils me faisaient penser aux équipages de Christophe Colomb qui regardaient avec commisération les coutumes des indigènes des Bahamas !

"

Pour ce parlementaire expérimenté, les couacs du début de la législature ont ainsi donné "une désagréable impression d’amateurisme conjuguée à une forme de prétention". Et ce spécialiste du droit constitutionnel d’égratigner ces représentants du "nouveau monde", selon la dialectique d’Emmanuel Macron, tout en reconnaissant qu'être dans une majorité pléthorique "n'est individuellement pas gratifiant" et est "une ascèse quotidienne" :

"

En fait, la seule réelle nouveauté était leur connaissance approximative du droit.

"

L’automne n’a pas encore débuté que les députés LREM sont déjà rhabillés pour l’hiver.

Du rab sur le Lab

PlusPlus