Pourquoi Jean-Luc Mélenchon souhaite une candidature de François Hollande

Publié à 09h44, le 16 octobre 2016 , Modifié à 09h44, le 16 octobre 2016

Pourquoi Jean-Luc Mélenchon souhaite une candidature de François Hollande
Jean-Luc Mélenchon. © AFP

Ce week-end, Jean-Luc Mélenchon tient la convention de son mouvement, "La France insoumise", à Lille. Candidat déclaré depuis février, l’eurodéputé est sur les rails pour la présidentielle, puisqu’il a refusé de participer à un grande primaire de la gauche dans laquelle participerait François Hollande.

Car son ennemi, tout autant que la droite, est le chef de l’Etat qu’il ne ménage pas depuis 2012. Pourtant, Jean-Luc Mélenchon souhaite que François Hollande soit candidat, même si ses dernières confidences relatées dans un livre semblent encore réduire ses chances. Alors, dans une interview au JDD de ce dimanche 16 octobre, Jean-Luc Mélenchon explique pourquoi il souhaite une candidature du chef de l’Etat afin que le PS ne se défausse pas du bilan du quinquennat :

"

Elle est nécessaire pour la démocratie. Je ne serais pas d’accord avec un tour de bonneteau où viendrait un autre PS pour nous dire : ‘Moi, je ne suis pas impliqué, je ne suis ni responsable ni coupable ! Amnistie générale.’

"

Surtout que si François Hollande passe l’obstacle de la primaire du PS – et s’il est candidat – il ouvrirait un espace à sa gauche pour le premier tour de l’élection présidentielle. Un espace que compte bien occuper Jean-Luc Mélenchon, déjà haut dans les sondages, qui ajoute en mode "même pas peur" :

 

"

Je suis prêt à la comparaison avec lui quand il veut. Personne ne le laissera se défiler face au bilan de ses tromperies et des misères qu’il a répandues.

"

[BONUS TRACK] Delapierre aurait fait un bon candidat

François Delapierre était un peu le fils spirituel de Jean-Luc Mélenchon. Décédé en juin 2015, il aurait fait, selon Jean-Luc Mélenchon, un meilleur candidat que lui à l’élection présidentielle. C’est ce qu’il confie dans son interview au JDD :

 

"

Le plus dur a été de faire le deuil de François Delapierre. Je le voyais mieux à même que moi d’être candidat.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus