Présidentielle 2017 : en passant, Manuel Valls se dit "prêt à mener le combat pour 2017"

Publié à 17h03, le 19 novembre 2016 , Modifié à 18h09, le 19 novembre 2016

Présidentielle 2017 : en passant, Manuel Valls se dit "prêt à mener le combat pour 2017"
Manuel Valls © AFP

"Je suis prêt". Cela vous dit forcément quelque chose. C'était la phrase choisie par L'Obs pour illustrer la une de son numéro exceptionnel dans lequel était interviewé François Hollande.

C'était en octobre dernier.

Un mois plus tard, c'est au tour de celui dont le Président lui-même disait se méfier d'utiliser cette expression. Ce samedi 19 novembre, à Évry, Manuel Valls s'est dit "prêt", lui-aussi. Mais contrairement au chef de l'État qui expliquait à L'Obs être "prêt" à faire l'inventaire de ses 60 engagements de 2012, le Premier ministre lui annonce être "prêt" pour 2017. Voici ce qu'il a déclaré à BFMTV :

"

Je suis prêt à mener le combat pour 2017, comme tous, je l'espère. Je veux que les gens retrouvent de l'espoir, de l'envie. Et pour cela, les responsables publics doivent s'ouvrir. Mais moi, je suis un élu de terrain. […] Les gens me disent ce qu'ils pensent, leurs inquiétudes, leurs souffrances, leurs espoirs. Donc la politique doit changer.

 

"

À voir ci-dessous en vidéo :

Lundi 14 novembre, dans L'Opinion, plusieurs proches du Premier ministre expliquaient à quel point leur poulain était prêt à se présenter à la présidentielle. "Il est déterminé à y aller. Ses propos, en privé, sont extrêmement explicites", disait un ministre. "Manuel nous a dit qu’il avait envie et qu’il était de sa responsabilité d’être candidat", disait un proche, cité par le quotidien. 

Alors certes, Manuel Valls ne se déclare pas candidat. Et le fait de se dire "prêt à mener le combat" ne signifie pas qu'il se présentera in fine. D'autant qu'il précise ""comme tous"

Mais après avoir fait des allusions ou laisser parler son entourage, le Premier ministre s'exprime, face caméra, un jour avant le premier tour de la primaire de la droite et trois après l'annonce de candidature d'Emmanuel Macron. Et ce n'est sûrement pas un hasard. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus