Primaire LR : Hervé Morin a parfaitement intégré le slogan de Bruno Le Maire

Publié à 08h00, le 04 octobre 2016 , Modifié à 08h00, le 04 octobre 2016

Primaire LR : Hervé Morin a parfaitement intégré le slogan de Bruno Le Maire
Hervé Morin © Capture d'écran France 2

Hervé Morin a décidé d'apporter son soutien à Bruno Le Maire pour la primaire de la droite, preuve, s'il en fallait une que l'ancien ministre de la Défense ne se base pas (uniquement) sur les sondages pour faire ses choix. L'ex-ministre répète à peu près partout qu'il va soutenir son collègue normand. La raison est simple : le député de l'Eure est le seul, aux yeux du président de la région de Normandie, capable d'incarner… (roulements de tambour)… le renouveau. Ce qui, il faut bien l'admettre, tombe plutôt bien.

Ce mardi 4 octobre, sur France 2, Hervé Morin explique :  

"

J'ai fait le choix du renouveau et de l'homme qui défend le renouvellement de la vie politique française. On est quand même le seul pays en Europe, et j'allais dire dans le monde, où vous êtes constamment recyclés. En clair, vous pouvez avoir exercé le pouvoir, avoir été renvoyé par les électeurs, être à nouveau candidat. Il n'y a qu'en France que cette situation existe.

 

"

Soit quasiment la même chose que ce qu'il avait déclaré un peu plus tôt dans Paris-Match.

Là est tout le talent de Bruno Le Maire et de son entourage : avoir réussi à faire de son slogan un peu bêta un marqueur de la vie politique française. On vous dit "renouveau" et paf, vous pensez à Bruno. Brillant.

Et ce n'est pas Hervé Morin qui dira le contraire car, ce mardi sur France 2, l'élu normand ne voit pas d'autres arguments à mettre en avant pour expliquer son ralliement. "Il incarne le renouveau et veut le renouvellement de la vie politique". C'est quoi le renouvellement de la vie politique ? C'est le cumul des mandats dans le temps, c'est un référendum sur la vie politique française, c'est l'obligation de démissionner pour un haut fonctionnaire faisant de la politique, c'est la réduction du nombre de parlementaires", dit-il. 

Mais le "renouveau" ne signifie pas un renversement total de la table. Hervé Morin considère par exemple comme "stupide" d'appeler les électeurs de gauche à venir voter à la primaire de la droite. Le renouveau oui, mais chacun chez soi. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus