Quand DSK blague sur la condition qui pourrait le pousser à revenir en politique

Publié à 07h19, le 15 septembre 2015 , Modifié à 08h24, le 15 septembre 2015

Quand DSK blague sur la condition qui pourrait le pousser à revenir en politique
© AFP

Dominique Strauss-Kahn compte-t-il revenir en politique, maintenant que ses soucis judiciaires sont derrière lui ? Les chances sont faibles, voire nulles. France Info révèle ce mardi 15 septembre la teneur des confidences de l’ancien patron du FMI, tenues le 7 septembre dans un café du Kremlin-Bicêtre, face à une quinzaine de blogueurs.

DSK, dont le nom fut testé en juillet dans un sondage pour 2017, y affirme qu’un retour est en préparation. Mais dans le domaine économique. Pas en politique. "Je ne reviendrai jamais", confie-t-il avant de laisser une (fausse) porte ouverte. Il a donc révélé dans une boutade la condition qui pourrait le faire changer d’avis :

"

Sauf s’il y avait un million de manifestants en bas de chez moi.

"

Une hypothèse plus qu'improbable pour celui qui a récemment fait une arrivée tonitruante sur Twitter en évoquant Jack Bauer

Durant cette rencontre discrète, où il était interdit de tweeter et de prendre des photos, Dominique Strauss-Kahn a par ailleurs égratigné la politique du gouvernement et de François Hollande. "Ce gouvernement navigue à vue. Il n’y a pas de vision", critique l’ancien champion déchu de la gauche pour 2012 qui voit également dans le PS "un astre mort".

[BONUS TRACK] Ce qu’il pense de Macron

Que pense l’ancien ministre de l’Economie qu’il est de son lointain successeur Emmanuel Macron, régulièrement sous le feu des critiques de la gauche ? Un homme "sympathique", selon DSK, mais qu’il trouve un peu "maladroit".

Du rab sur le Lab

PlusPlus