Quand François Hollande raconte à des élus corréziens le moment où sa télévision l'a lâché le soir du 6 mai 2012

Publié à 15h49, le 08 mai 2017 , Modifié à 16h01, le 08 mai 2017

Quand François Hollande raconte à des élus corréziens le moment où sa télévision l'a lâché le soir du 6 mai 2012
© AFP

François Hollande avait réuni les membres du gouvernement et de son cabinet pour suivre la soirée électorale du second tour de la présidentielle, dimanche 7 mai, où il a donné des consignes pour les législatives. Lorsque la silhouette d’Emmanuel Macron est apparue sur l’écran, le chef de l’Etat a applaudi avant de téléphoner à son successeur.

Un peu plus tôt au cours de cette journée forcément spéciale pour lui, François Hollande avait voté et passé du temps dans son ancien fief électoral de Corrèze. C’est à Tulle, où il a déjeuné dans une brasserie avec des élus corréziens, que le VIIe président de la Ve République a raconté le soir de son second tour, le 6 mai 2012.

Une scène assez cocasse, comme l’a rapporté Le Monde ce lundi 8 mai : la télévision avait tout simplement lâché François Hollande au moment où il apparaissait à l’écran. Voilà ce qu’il a déclaré sur le ton de la plaisanterie :

 

 

J’ai dû le voir en différé, je me suis dit que le quinquennat commençait bien ! J’attends 20 heures, on ne sait jamais, mon visage va peut-être apparaître ce soir.

Ou comment faire une boutade dont il a le secret. Pas de souci de télévision cinq ans plus tard donc : c’est bien celui que François Hollande avait nommé secrétaire général adjoint lors de son accession à l’Elysée qui va désormais occuper la fonction de chef de l’Etat.

François Hollande ne semble pas vivre trop mal ce passage de flambeau : il a envoyé un court communiqué pour "féliciter chaleureusement" Emmanuel Macron. Et ce lundi, lors des cérémonies du 8 mai, il a montré la bienveillance et l’affection qu’il portait à l’ancien ministre de l’Economie, assurant même qu’il "sera toujours à côté" du responsable d’En Marche!

Du rab sur le Lab

PlusPlus