Quand il parle d'un autre homme, Luc Carvounas (PS) prononce son nom en entier ; pas quand il parle de Najat Vallaud-Belkacem

Publié à 08h34, le 05 janvier 2018 , Modifié à 12h58, le 05 janvier 2018

Quand il parle d'un autre homme, Luc Carvounas (PS) prononce son nom en entier ; pas quand il parle de Najat Vallaud-Belkacem
Luc Carvounas et Najat Vallaud-Belkacem © Montage via AFP

Luc Carvounas est pour l'heure le seul candidat au poste de premier secrétaire du Parti socialiste. L'ancien compagnon de route de Manuel Valls est donc, en attendant d'autres candidatures éventuelles, le favori pour succéder à Jean-Christophe Cambadélis à la tête du parti à la rose.

Si Luc Carvounas est seul en lice, c'est parce que Najat Vallaud-Belkcaem a décidé de jeter l'éponge. Révélé par L'Obs mercredi 3 janvier, ce renoncement de la part de l'ancienne ministre de l'Éducation nationale en a surpris plus d'un. Mais pas Luc Carvounas. Invité de RTL ce vendredi, le député socialiste du Val-de-Marne réagit à cette décision. Voici ces mots :

Écoutez, c'est son choix personnel. Quand on est candidat au poste de premier secrétaire, c'est forcément un choix personnel. Moi je me suis exprimé sur Najat. J'ai toujours dit que c'est une femme qui a beaucoup de qualités. Elle n'en a pas moins aujourd'hui qu'elle a renoncé à candidater. Et demain, si nous pouvons avoir une espérance pour la gauche et un avenir, je n'imagine pas cet avenir de la gauche française sans la présence en son sein de Najat.

 

"Najat". Pas Najat Vallaud-Belkacem. Juste "Najat".

C'est peut-être un détail pour vous mais cela veut peut-être dire beaucoup. Car à bien réécouter l'interview de Luc Carvounas, l'ancienne ministre de l'Éducation nationale, qui fut pendant la moitié du quinquennat de François Hollande numéro 4 du gouvernement, est la seule à être simplement appelée par son prénom.

Pendant les 11 minutes d'entretien sur RTL, Luc Carvounas parle successivement :

- du président turc Erdogan

- du journaliste Loup Bureau

- d'Emmanuel Macron

- de Gérard Collomb

- d'Edouard Philippe

- de Jean-Christophe Cambadélis

- de Christophe Castaner

- de Richard Ferrand

- de Manuel Valls

Il s'adresse également à l'intervieweur en l'appelant par son prénom et son nom : Jérôme Chapuis.

Najat Vallaud-Belkacem n'a pas cette chance.

En octobre 2015, en plein débat sur LCI, l'écolo Sandrine Rousseau avait accusé Luc Carvounas de sexisme. Le socialiste avait à plusieurs reprises coupé la parole de sa débatteuse. "Vous êtes vraiment infernal. Je vais vous offrir un livre qui s’appelle 'Manuel de survie à destination des femmes en politique' et qui explique justement qu’on coupe la parole en permanence des femmes politiques", avait-elle lancé.

Dont acte : Sandrine Rousseau avait bien adressé le livre en question. Avec cette dédicace : " Supporter que les femmes politiques puissent porter une voix haute et forte dans un débat sans supposer que ce sont leurs hormones qui parlent… Leçon p.47 Sandrine Rousseau" : 

Ce à quoi Luc Carvounas avait répondu, en lui adressant un autre livre, dédicacé ainsi : "Chère collègue, homme ou femme, pour perpétrer notre idéal commun à gauche d'une société des égaux. Luc Carvounas". 

#

Du rab sur le Lab

PlusPlus