Quand Jean-Pierre Jouyet conseillait à Emmanuel Macron de suivre François Hollande plutôt que Laurent Fabius

Publié à 12h44, le 10 juillet 2017 , Modifié à 12h44, le 10 juillet 2017

Quand Jean-Pierre Jouyet conseillait à Emmanuel Macron de suivre François Hollande plutôt que Laurent Fabius
Emmanuel Macron et Jean-Pierre Jouyet. © AFP

VIEUX DOSSIER - Ancien secrétaire d’Etat de François Fillon sous Nicolas Sarkozy, patron de la Caisse des dépôts avant de devenir secrétaire général de l’Elysée sous François Hollande, Jean-Pierre Jouyet a trouvé un nouveau point de chute pour se recaser : il est nommé ambassadeur de France en Grande-Bretagne sous Emmanuel Macron.

Une récompense pour ce pote de promo de l’ENA de François Hollande qui a favorisé l’ascension d’Emmanuel Macron. Dans une enquête sur l’ancien secrétaire général de l’Elysée, Le Figaro rapporte une anecdote de 2009. Jean-Pierre Jouyet, qui aime créer du réseau et favoriser les rencontres et les échanges entre les gens, pousse alors le jeune Macron à suivre François Hollande plutôt que Laurent Fabius dont il était pourtant plus proche.

"En 2009, Jouyet attire l’attention de son protégé, lors d’un dîner chez Serge Weinberg", écrit le quotidien qui relaye ce que Jean-Pierre Jouyet a alors conseillé à celui qui allait devenir 8 ans plus tard président de la République :

"

Fabius ne sera pas candidat. Tu sais, il y a un type que tu devrais regarder quand même, parce qu’il a des chances, c’est François Hollande.

"

Un conseil que suivra Emmanuel Macron, enrôlé dans le pôle économique de l’équipe de campagne de François Hollande pour préparer 2012 avant que Jean-Pierre Jouyet ne milite pour son embauche à l’Élysée puis pour sa nomination à Bercy comme ministre de l’Economie. La suite, on la connaît.

Du rab sur le Lab

PlusPlus