"Race blanche" : Morano s'abrite derrière des propos tronqués de Taubira sur la "race créole"

Publié à 11h54, le 28 septembre 2015 , Modifié à 12h14, le 28 septembre 2015

"Race blanche" : Morano s'abrite derrière des propos tronqués de Taubira sur la "race créole"
© Images Youtube

Elle est au cœur d'une nouvelle polémique après avoir mis en avant la "race blanche" de la France qu'elle souhaiterait préserver. Nadine Morano - qui estime qu'on ne peut "plus rien dire en France" - a donc tweeté ce 28 septembre une vidéo de 1993 censée prouver que Christiane Taubira elle-même utilise cette notion de race sans difficulté. Et que personne n'en fait un fromage.

Dans cette interview de Christiane Taubira réalisée en 1993 par Jean-Pierre Elkabbach, on peut entendre celle qui est députée de Guyane dire :

"

Nous sommes les Créoles, nous sommes une race indescriptible, c'est merveilleux.

"

Sauf que l'extrait diffusé par l'eurodéputée LR est tronqué, limité à 20 secondes. Et, comme l'a retrouvé le journaliste Maxime Laurent sur Twitter, l'extrait intégral de cette interview donne une autre envergure à son propos. Elle dit :

"

- Jean-Pierre Elkabbach : La Guyane, c'est un mélange de cultures, de civilisations, de couleurs... c'est-à-dire ?



- Christiane Taubira : C'est une mosaïque extraordinaire parce que nous avons en Guyane un village planétaire. Nous avons une reproduction pratiquement de la Terre entière. C'est toute notre histoire qui est comme ça. Notre histoire a commencé avec les migrations des asiatiques (...), ensuite ce fut la traite, l'esclavage. La traite elle-même a été un mélange de plusieurs ethnies d'Afrique. Ce que je peux vous dire c'est que, vous n'avez qu'à regarder mon faciès, je suis issue d'un mélange complètement infâme (elle sourit). C'est-à-dire que toutes les races et toutes les communautés de la Terre se sont rencontrées et leur sang coule dans mes veines. (...)



Nous sommes les Créoles, nous sommes une race indescriptible, c'est merveilleux. Nous sommes de l'Amazonie, nous sommes du plateau des Guyanes, nous sommes une différence géographique, nous sommes aussi une histoire, une culture qui s'est agrégée à travers le temps.

"

En faisant une ode au métissage, le sens des propos de Christiane Taubira est donc radicalement différent.

L'extrait tweeté par Nadine Morano a été découpé par un compte du nom de "La gauche Falcon" en novembre 2013.  Un compte particulièrement hostile envers la garde des Sceaux, comme l'a souligné une journaliste de Metronews :

 

Nadine Morano avait pour sa part déclaré dans On n'est pas couché le 26 septembre au soir :

"

Nous sommes un pays judéo-chrétien, le Général de Gaulle le disait, de race blanche. J'ai envie que la France reste la France et je n'ai pas envie que la France devienne musulmane.

"

Notons par ailleurs comme l'ont montré Les Inrocks que cette référence au Général de Gaulle est également à mettre en doute. Cette citation a été rapportée par son ancien ministre, Alain Peyrefitte, 24 ans après la mort du Général. Pour l'historien Jean-Paul Beld, ancien président des Cercles universitaires d'études et de recherches gaulliennes, cette phrase ne peut pas engager De Gaulle.

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus