Résultats régionales : pour une partie de la gauche, si Valérie Pécresse a gagné l'Île-de-France, c'est grâce aux voix du FN

Publié à 06h19, le 14 décembre 2015 , Modifié à 06h34, le 14 décembre 2015

Résultats régionales : pour une partie de la gauche, si Valérie Pécresse a gagné l'Île-de-France, c'est grâce aux voix du FN
Claude Bartolone © LOIC VENANCE / AFP

Au bout du suspens, l'Île-de-France a été remportée par la candidate de la droite Valérie Pécresse. Si cette victoire ravit l'intéressée – et la Manif pour tous visiblement – elle irrite évidemment la gauche. Surtout que, dans le camp de Claude Bartolone, on est sûr d'une chose : si la droite a gagné la région capitale, c'est grâce aux voix du Front national.

C'est en tout cas l'avis de Luc Carvounas. Le directeur de campagne de Claude Bartolone a expliqué, dès dimanche soir, que la défaite de son camp était due au report des voix du FN sur la candidate de la droite. Interrogé par Public Sénat, il a dit :

 

"

Nous avons mené une belle campagne. Nous pensions pouvoir l’emporter, à la seule condition que, comme dans les autres régions, le FN n’allait pas reporter ses voix sur la liste de Valérie Pécresse. Sa stratégie a fonctionné, voilà il faut le reconnaitre, celle que nous dénoncions. […] Aujourd'hui, le Front national du premier tour de monsieur Wallerand de Saint Just a voté pour Valérie Pécresse et c'est un peu le gap qu'il nous manque.

"

Même son de cloche du côté de Bruno Le Roux. Cité par une journaliste du Point, le président du groupe socialiste à l'Assemblée estime aussi que la victoire du camp Pécresse est le fait du FN : 

De fait, Valérie Pécresse l'a emporté d'une courte tête.

Au second tour, elle recueille 1.629.249 voix contre 1.569.093 pour Claude Bartolone, soit un différentiel de 60.000 voix environ.

Au second tour, la liste FN emmenée par Wallerand de Saint-Just a recueilli 521.383 voix, soit 59.166 de moins qu'au premier tour (580.499). Mais de là à y voir un lien…

Du rab sur le Lab

PlusPlus