Roger-Gérard Schwartzenberg (PRG) veut changer le fronton du Panthéon pour : "À toutes les gloires de la France la patrie reconnaissante"

Publié à 19h33, le 02 juillet 2017 , Modifié à 14h29, le 26 décembre 2017

Roger-Gérard Schwartzenberg (PRG) veut changer le fronton du Panthéon pour : "À toutes les gloires de la France la patrie reconnaissante"
Roger-Gérard Schwartzenberg © JACQUES DEMARTHON / AFP

Roger-Gérard Schwartzenberg, ancien ministre, ancien député et aujourd'hui président d'honneur du Parti radical de gauche (PRG), a une idée. Il aimerait bien que, si Simone Veil intègre le Panthéon, on en change la devise de son fronton —Aux grands hommes la patrie reconnaissante— pour y mettre à la place :

 

À toutes les gloires de la France la patrie reconnaissante

Dans un communiqué, daté du 2 juillet, Roger-Gérard Schwartzenberg assure tout d'abord qu'il a été "le premier, dès l'annonce du décès de Simone Veil, à proposer son transfert au Panthéon". Si cette course à la primauté peut être discutée, bon nombre de politiques et de citoyens demandent ce transfert. Le radical continue :

 

Alors que longtemps, le Panthéon est apparu comme un sanctuaire masculin réservé aux 'grands hommes', trois personnalités féminines y reposent aussi actuellement : Marie Curie, Germaine Tillion et Geneviève de gaulle. Si Simone Veil, qui a tant fait pour la cause des femmes, les y rejoignait, ce serait une raison supplémentaire de modifier à terme l'épitaphe [...] il conviendrait de la modifier partiellement. En conservant bien sûr ses derniers mots 'la patrie reconnaissante'.

 

 

Roger-Gérard Schwartzenberg propose donc simplement de changer "Aux grands hommes" par "À toutes les gloires de la France", reprenant ainsi la dédicace de Versailles, lorsque le château devint un musée en 1837, sous Louis-Philippe.

Du rab sur le Lab

PlusPlus