Sachez-le : Emmanuel Macron a annoncé sa candidature à la présidentielle pour "perturber" la primaire

Publié à 17h13, le 20 novembre 2016 , Modifié à 17h34, le 20 novembre 2016

Sachez-le : Emmanuel Macron a annoncé sa candidature à la présidentielle pour "perturber" la primaire
Emmanuel Macron © AFP

Vous n'allez sans doute pas le croire mais la date choisie par Emmanuel Macron pour se déclarer officiellement candidat à l'élection présidentielle ne doit rien au hasard. Mercredi 16 novembre, en fin de matinée, l'ancien ministre de l'Économie a en effet annoncé qu'il ambitionnait de succéder à François Hollande à la présidence de la République. Une annonce formulée, donc, à quatre jours du premier tour de la primaire de la droite.  

Ce dimanche 20 novembre, dans le JDD, le sénateur macroniste François Patriat annonce :

"

Bien sûr qu'il a choisi cette date pour perturber le jeu de la primaire. Il fait de la 'disruption', c'est un mot qu'il aime beaucoup – avec un autre : triangulation. Beaucoup d'électeurs de gauche étaient résignés à voter Juppé. La stratégie d'Emmanuel, c'est de les en dissuader. C'est pour ça que Juppé a si mal réagi.

 

"

De fait, le camp de l'ancien Premier ministre a plutôt fraîchement accueilli l'annonce de candidature d'Emmanuel Macron. Quelques heures après, le porte-parole d'Alain Juppé, Benoist Apparu, dénonçait sur BFTMV "une démarche purement politicienne, purement de calcul électoral". "Le raisonnement politicard, que je viens d'évoquer, d'Emmanuel Macron, me paraît vraiment tortueux pour ne pas dire tordu", disait-il.

Jeudi, lors du troisième et dernier débat de la primaire, Alain Juppé lui-même s'en prenait à l'ancien ministre de l'Économie. "Moi, je rassemble la droite et le centre, pas des personnes qui sont les co-auteurs de la politique désastreuse de la gauche depuis 2012, lance le maire de Bordeaux. Aujourd'hui il (Emmanuel Macron) essaie de se refaire une virginité, mais il aura un peu de mal je pense", a déclaré l'ancien Premier ministre. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus