Salon de l’Agriculture 2017 : la contre-programmation de Jean-Luc Mélenchon

Publié à 14h49, le 25 février 2017 , Modifié à 14h57, le 25 février 2017

Salon de l’Agriculture 2017 : la contre-programmation de Jean-Luc Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon au Salon de l'Agriculture en 2012. © FRED DUFOUR / AFP

BRÈVE DE CAMPAGNE - Jean-Luc Mélenchon est un insoumis. Insoumis aux passages a priori obligés de tout candidat à la présidentielle au salon de l’Agriculture. Après avoir boycotté le salon en 2016, le candidat à la présidentielle réitère son move en cette année électorale.

Alors que la quasi-totalité des prétendants à l’Elysée vont aller caresser des vaches porte de Versailles, le candidat de la France insoumise a décidé de jouer la contre-programmation. Ainsi Jean-Luc Mélenchon se rendra-t-il lundi 27 février dans une ferme de l’Oise pour présenter son projet pour un modèle agricole alternatif, rapporte ce samedi 25 février Le Figaro.

En 2016 déjà, plutôt que de se bousculer dans les travées du parc des expositions avec toute la classe politique, Jean-Luc Mélenchon avait préféré visiter une petite crèmerie en Ille-et-Vilaine alors que, selon les sondages, Marine Le Pen arrive en tête chez les agriculteurs.

Déjà candidat à la présidentielle en 2012, Jean-Luc Mélenchon s’était alors prêté au jeu du Salon de l’Agriculture. Celui qui portait les couleurs du Front de gauche avait estimé que les agriculteurs se trompaient s’ils soutenaient Nicolas Sarkozy. Accompagné du communiste Pierre Laurent, il avait défendu "un autre modèle d'agriculture", plaidant pour une "rupture avec le modèle productiviste".

 

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> Le salon dans le Salon de l'agriculture de Bruno Le Maire, qui sera accompagné d'une quinzaine de parlementaires  

> Les 7 commandements aux politiques pour un salon de l'Agriculture réussi  

A LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR :

> François Hollande inaugure le Salon de l'agriculture 

> Présidentielle : ce que proposent les différents candidats sur l'agriculture 

> Peut-on prédire le résultat de la présidentielle grâce au Salon de l'agriculture ? 

Du rab sur le Lab

PlusPlus