Selon Benjamin Griveaux, François Mitterrand aurait été "sensible à la démarche" d’Emmanuel Macron

Publié à 11h18, le 08 janvier 2018 , Modifié à 11h27, le 08 janvier 2018

Selon Benjamin Griveaux, François Mitterrand aurait été "sensible à la démarche" d’Emmanuel Macron

BREF - Il y a un peu de François Mitterrand dans la geste présidentielle d’Emmanuel Macron, comme lorsque le chef de l’Etat s’est avancé, le 7 mai, en marchant lentement jusqu’à la Pyramide du Louvre au son de L’Hymne à la joie de Beethoven. L’inverse aurait-il été vrai ? François Mitterrand avait-il une âme de marcheur ? Car, 22 ans jour pour jour après la mort du premier Président socialiste de la 5e République, Benjamin Griveaux assure que François Mitterrand aurait été fan d’Emmanuel Macron.

Ce lundi 8 janvier, pour l’anniversaire de la mort de l’ancien chef de l’Etat, le porte-parole du gouvernement s’est rendu à Jarnac et a lancé, selon plusieurs journalistes présents sur place :

François Mitterrand n’aurait peut-être pas été marcheur, mais il aurait été sensible à la démarche.

François Mitterrand, marcheur avant l’heure ? Frédéric Mitterrand, ex-membre du gouvernement sous Nicolas Sarkozy, le pense aussi. Egalement présent, le neveu de François Mitterrand estime que ce dernier "aurait adoré le Président". "Il aurait aimé le personnage, l’aventure, le charisme" de son lointain successeur, veut-il croire.

Du rab sur le Lab

PlusPlus