Sept infos absolument essentielles de ce premier tour de la primaire de la Belle Alliance Populaire

Publié à 23h29, le 22 janvier 2017 , Modifié à 10h00, le 23 janvier 2017

Sept infos absolument essentielles de ce premier tour de la primaire de la Belle Alliance Populaire
© Dr

Le premier tour de la primaire de la Belle Alliance Populaire a rendu son verdict ce dimanche 22 janvier : Benoît Hamon est en tête, Manuel Valls le suit et Arnaud Montebourg est éliminé. Voilà le bilan de la soirée.

Mais d'autres informations tout aussi essentielles vous ont peut-être échappé. Vraiment très sympa, le Lab vous en compile quelques-unes ici. De rien.

 

  • Pinel en tête à Saint-Pierre et Miquelon

Élément de consolation pour la candidate des Radicaux de gauche : elle arrive en tête dans le territoire de Saint-Pierre et Miquelon, recueillant 144 voix sur 274, contre 82 voix pour Manuel Valls, bon deuxième, et Benoît Hamon, 26 voix.

Sylvia Pinel obtient donc 52,5% des suffrages. Si la primaire de la BAP se déroulait uniquement à Saint-Pierre et Miquelon, la présidente du PRG serait élue dès le premier tour.

 

  • Valls premier là où il a été giflé

L'image aura marqué la fin de la campagne de la primaire : le 17 janvier, à Lamballe, Manuel Valls se faisait gifler par un jeune homme.


Selon les données du Télégramme, l'ancien Premier ministre est  arrivé en tête à Lamballe, recueillant 265 voix sur 612 bulletins exprimés, devant Benoît Hamon (209 voix).


 

  • Montebourg n°1 à Florange

Le grand perdant du premier tour de la primaire est néanmoins arrivé en tête à Florange, annonce un journaliste de RTL :

Lorsqu'il était ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg avait proposé de nationaliser temporairement le site métallurgique d'ArcellorMittal établi à Florange. Une option finalement écartée par Jean-Marc Ayrault.

 

  • Un vote Hollande à Tulle

François Hollande était au Chili, ce dimanche, pendant que se déroulait le premier tour de la primaire de la BAP. Mais au moins une personne a pensé à lui, en France. Et pas n'importe où qui plus est : dans son fief de Tulle, un électeur a glissé un bulletin au nom du chef de l'État, .

 

  • La solitude de Bennahmias

Jean-Luc Bennahmias a été voté dimanche chez lui, à Marseille. Dans son bureau de vote, un seul bulletin à son nom a été comptabilisé en début de soirée, comme l'a relayé un journaliste de l'AFP :

Au final, une fois le dépouillement terminé, six bulletins étaient au nom du candidat de l'UDE

  • Ambiance déprime chez de Rugy

François de Rugy est le cinquième homme de cette primaire de la BAP. Avec 3.81% des voix (chiffre de 21h30), il devance seulement Sylvia Pinel et Jean-Luc Bennahmias. Alors forcément, l'heure n'était pas franchement à la fête à son QG de campagne comme l'a relevé un journaliste de LCP :

 Heureusement, quelques militants ont fini par arriver...

 

  • Solfé avec Hamon

Benoît Hamon est le préféré des cadres de Solférino. C'est en tous cas ce que laissent penser les résultats du bureau de vote installé au siège du Parti socialiste, comme l'a noté une journaliste du Figaro :

#

Du rab sur le Lab

PlusPlus