Sergio Coronado dénonce "la petite oligarchie tirant à hue et à dia" sur Pascal Durand chez EELV

Publié à 16h14, le 20 septembre 2013 , Modifié à 18h15, le 20 septembre 2013

Sergio Coronado dénonce "la petite oligarchie tirant à hue et à dia" sur Pascal Durand chez EELV
16 janvier 2012 (MaxPPP).

BANDE D'OLIGARQUES - Sergio Coronado ne désigne pas ceux qu'il vise, mais il pense probablement à Cécile Duflot et Pascal Canfin, les deux ministres écologistes du gouvernement Ayrault. A Barbara Pompili et François de Rugy également, tous deux co-présidents du groupe écologiste à l'Assemblée. A Jean-Vincent Placé, enfin, leur homologue du Sénat.

Invité de LCI ce 20 septembre, le député écologiste Sergio Coronado, a sévèrement jugé l'ambiance qui règne actuellement chez Europe Ecologie-Les Verts, et les menaces qui planent sur Pascal Durand, dont Jean-Marc Ayrault aurait demandé la tête.

Sur un ton assez dépité, Sergio Coronado déclare :

"

Ce que m’inspire le petit psychodrame auquel on assiste, c’est le sentiment au fond de me retrouver devant une petite révolution de palais. De petits meurtres entre amis.

Moi j’étais au Chili pour commémorer les 40 ans du coup d’Etat et quand je reviens je vois que la direction de mon parti se comporte comme une petite oligarchie tirant à hue et à dia sur celui qu’elle a elle-même choisi au fond pour succéder à Cécile Duflot, qu’elle a installé à la direction des Verts et qu’elle a elle-même soutenu.

"

Sergio Coronado précise tout de même que Pascal Durand y a été un peu fort lorsqu'il lançait un ultimatum à François Hollande :

"

Moi je n’aurais pas utilisé sans doute les même mots que Pascal Durand. Cela dit l’exaspération est certaine, et forte de la part d’une partie grandissante des militants écologistes, de notre électorat d’ailleurs.[...]

Peu importe les mots qu’on utilise, elle est là.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus