SON – À Angoulême, François Hollande répond à TOUTES les demandes d’interview : "Je laisse les journalistes travailler"

Publié à 08h00, le 23 août 2017 , Modifié à 08h38, le 23 août 2017

SON – À Angoulême, François Hollande répond à TOUTES les demandes d’interview : "Je laisse les journalistes travailler"
© JACQUES DEMARTHON / AFP

LAISSEZ LES JOURNALISTES FAIRE LEUR TRAVAIL L’information vous aura difficilement échappé si vous avez ouvert un journal, allumé la radio ou la télé, fait un tour sur les internets ou les réseaux sociaux, etc. entre ce mardi 22 et mercredi 23 août : François Hollande a assisté à l’ouverture du festival du film francophone d’Angoulême. Car l’ancien chef de l’État a littéralement répondu à TOUTES les demandes d’interview. Il explique pourquoi au micro Europe 1 de Mathieu Charrier :

Si je ne l’avais pas fait, on aurait dit que je sacrifiais pour ne pas laisser les journalistes travailler. Moi, je laisse les journalistes travailler.

À réécouter (à partir de 2’14) :

Si l’ex-Président répond positivement aux sollicitations des journalistes, c’est donc uniquement pour les laisser faire leur travail, assure-t-il (ce qu’il n’a cessé de faire pendant son quinquennat). Et surtout pas pour poursuivre son offensive médiatique estivaleUn joli scud à Emmanuel Macron qui évite lui-même le plus possible le contact avec les journalistes.

Depuis un mois, François Hollande multiplie les interventions avec le même objectif : défendre son bilan. Ce qu’il a encore fait ce mardi en mettant en garde Emmanuel Macron : "Il ne faudrait pas demander aux Français des sacrifices qui ne sont pas utile", a-t-il notamment déclaré à propos de la réforme du Code du travail.

Du rab sur le Lab

PlusPlus