Soyez prévenus : Fleur Pellerin va très vite reprendre la politique (pour défendre "le changement")

Publié à 10h23, le 17 février 2016 , Modifié à 11h04, le 17 février 2016

Soyez prévenus : Fleur Pellerin va très vite reprendre la politique (pour défendre "le changement")
© AFP

LE CHANGEMENT, C'EST BIENTÔT - "J'ai une gratitude immense, indicible, envers Manuel Valls [...]. Je tiens à lui dire ma reconnaisance et ma fidélité." Ainsi parlait Fleur Pellerin en quittant le ministère de la Culture le 12 février. Faut-il y voir le signe d'un engagement concret aux côtés du Premier ministre dans le futur ? Qui sait... En tout cas, l'ancienne ministre se dit déterminée à continuer la politique.

"Je ne solde pas vingt ans de militantisme en quatre minutes", dit-elle ainsi dans une interview à L'Obs mercredi 17 février, interrogée sur son avenir en politique, elle qui n'a aucun mandat électif. "Quatre minutes", soit une référence directe à la durée du coup de fil par lequel François Hollande lui avait annoncé son limogeage. "Quand j’ai été nommée au gouvernement en 2012, j’étais une militante anonyme, la solution de facilité aurait été de profiter de la dynamique présidentielle pour être parachutée dans une circonscription, poursuit-elle. Je voulais faire mes preuves comme ministre."

Des preuves qu'elle semble considérer avoir faites, vantant largement son bilan, présenté depuis son départ de la rue de Valois comme mitigé. Quant à ses ambitions pour le futur, elle balance :

 

"

Pour l’avenir, je n’exclus rien. Je ne peux pas imaginer une seconde ne pas jouer un rôle dans le destin de ce pays. Je prendrai une initiative dans les prochaines semaines. Je suis et je resterai une militante du changement.

"

Trois choses à noter ici :

1 - une certaine estime d'elle-même et une ambition non dissimulée ;

2 - l'imminence du choix d'engagement qui sera le sien ;

3 - la référence évidente au slogan de campagne de François Hollande en 2012.

Ou comment prévenir que ça va envoyer du lourd. C'est d'ailleurs déjà un peu le cas... 



À LIRE SUR LE LAB :

Pellerin attaque Hollande sur sa vision de la culture, qui "conduit à ne surtout pas faire bouger les lignes"

Du rab sur le Lab

PlusPlus