Suspendu du FN pour avoir défendu le tueur norvégien Anders Breivik, il concourt aux départementales

Publié à 14h26, le 24 février 2015 , Modifié à 14h26, le 24 février 2015

Suspendu du FN pour avoir défendu le tueur norvégien Anders Breivik, il concourt aux départementales
Le logo du Front national © JEFF PACHOUD / AFP

"Si quelqu’un tient des propos contraires à notre ligne, il sera bientôt sanctionné." Les mots du secrétaire général du FN Nicolas Bay sont on ne peut plus clairs – et ont déjà conduit à l'exclusion d'un candidat frontiste qui avait appelé en août 2014, depuis son compte Facebook, à la destruction des juifs "une fois et pour toujours".

Jacques Coutela, candidat FN dans l'Yonne, échappe encore à ce type de sanction de la part de la direction du parti. Il s'est pourtant fait suspendre du FN en 2011 après avoir posté, sur son blog, un billet dans lequel il défendait Anders Breivik, l'auteur des attentats d'Osla et d'Utøya, en Norvège, au cours de laquelle 77 personnes ont été assassinées.

Voici ce qu'avait écrit Jacques Coutela, présentant Anders Breivik comme une "icône", un "résistant" :

La raison de l’action terroriste du nationaliste norvégien : combattre l’invasion musulmane, voilà ce que l’on vous cache.

 

Jacques Coutela est donc, quatre ans plus tard, candidat FN aux départementales. Il assure n'avoir jamais été suspendu du parti. Surtout, il explique ne pas être l'auteur des mots visés. Il dit :

Les propos étaient un copié collé d’un des nombreux messages que j’avais reçus concernant cette affaire. Ce n’est pas pour cela que je les cautionnais.

 

Le secrétaire départemental du FN dans l’Yonne, Edouard Ferrand, affirme quant à lui que Jacques Coutela, membre du FN depuis les années 1980, a bien été suspendu en 2011.

Du rab sur le Lab

PlusPlus