Taxi vs. Uber : Courtney Love demande à François Hollande de "ramener son cul à l'aéroport"

Publié à 13h28, le 25 juin 2015 , Modifié à 15h05, le 25 juin 2015

Taxi vs. Uber : Courtney Love demande à François Hollande de "ramener son cul à l'aéroport"
© DR

ANARCHY IN PARIS – Les images sont quelque peu surprenantes ce jeudi 25 juin, à Paris. Surtout pour un Américain qui débarque en France, s'attendant plutôt à tomber sur des gars en bérets et baguettes. Mais non, en lieu et place, ils ont trouvé des chauffeurs de taxi passablement énervés par les VTC et qui ont décidé, entre deux lancers de pavés contre Uber, de bloquer les accès à des terminaux de Roissy.

Courtney Love, plus connue pour être la veuve de Kurt Cobain que pour son œuvre musicale à la tête du groupe Hole (trou, en anglais), fait partie de ces touristes importunés par la colère des taxis. Elle a décidé de le faire savoir, interpellant directement François Hollande sur Twitter.

Voici ce qu'elle a écrit, en fin de matinée :

François Hollande, où est la putain de police ??? C'est légal pour ton peuple d'attaquer des visiteurs ? Ramène ton cul à l'aéroport. Wtf ???

 

Peu avant, la *chanteuse* avait raconté que sa voiture avait été prise en "embuscade" et que son chauffeur était "retenu en otage". Elle avait ajouté :

Ils frappent les voitures avec des barres en métal. C'est ça la France ? Je suis plus en sécurité à Bagdad.

 

Et une photo à l'appui : 

Pour l'instant, François Hollande n'a pas (encore) accédé à la requête de Courtney Love. Mais en même temps, si c'est pour être moins en sécurité qu'à Bagdad, le président ferait mieux de rester à l'Élysée. 

[EDIT 15h] Espèce de libertin

Finalement, Courtney Love a pu être secourue par des motos taxis. Du coup, une fois en sécurité, à l'abri des barres de fers des taxis énervés, la chanteuse a publié un message sur Instagram. Et en a profité pour cibler une nouvelle fois François Hollande, l'attaquant sur un angle un peu surprenant. Elle a écrit : 

François Hollande, président ou libertin ? Je ne peux pas croire que c'est arrivé. J'aime le peuple Français mais votre gouvernement craint.

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus