Tombes profanées en Meurthe-et-Moselle: "il y a un problème entre notre jeunesse et le sacré", estime Guaino

Publié à 08h33, le 04 août 2015 , Modifié à 09h49, le 04 août 2015

Tombes profanées en Meurthe-et-Moselle: "il y a un problème entre notre jeunesse et le sacré", estime Guaino
© Europe 1

Une trentaine de tombes chrétiennes ont été profanées dans un cimetière de Meurthe-et-Moselle le 3 août, le cinquième acte de ce type depuis le début de l'année dans le département. Invité d'Europe 1 ce 4 août, Henri Guaino veut "renvoyer cela à une question plus grave". Pour le député LR des Yvelines, ces profanations interrogent sur "le rapport de notre jeunesse au sacré". Il explique :

"

Ça nous renvoie à une question plus grave, c’est le rapport que notre société, notre jeunesse en particulier - car ce sont souvent des jeunes qui accomplissent ce type d’actes - le rapport de notre jeunesse au sacré. Un jour c’est un cimetière juif, un autre des tombes musulmanes, un autre jour... Là ça fait cinq fois que l’on profane un cimetière chrétien !

"

Henri Guaino élargit même son propos à la question du respect du sacré en général. Celui que l'on doit "aux morts", mais aussi celui que la jeunesse devrait entretenir vis-à-vis de la Nation ou de la République :

"

Il y a un problème de rapport entre la jeunesse et le sacré : oui il y a des choses dans la vie qui sont sacrées, les morts sont sacrés, les tombes sont sacrées, la République c’est sacré, la Nation c’est sacré…

"

Décidément très inquiet pour la jeunesse de France, Henri Guaino réagit également très vivement au saccage d'une école maternelle par des enfants entre 5 et 13 ans à Melun. "Je pense qu'il n'y a pas d'éducation sans sanction", martèle-t-il avant de lancer :

"

On peut s’interroger sur une société qui fait que des enfants de 5 ans sont plus sensibles à l’influence de leurs grands frères et dans laquelle les enfants de 12 ou 13 ans se comportent de cette façon.



Si nous continuons ainsi nous allons fabriquer une génération de zombies qui sera incapable de toute vie sociale. Incapable de respecter les autres !

"

 

A VOIR SUR EUROPE1.FR :

> L'intégralité de l'interview d'Henri Guaino

Du rab sur le Lab

PlusPlus