Un député UMP imite une poule : le président de l'Assemblée Claude Bartolone veut une suite

Publié à 11h27, le 09 octobre 2013 , Modifié à 11h51, le 09 octobre 2013

Un député UMP imite une poule : le président de l'Assemblée Claude Bartolone veut une suite
Claude Bartolone. (Maxppp)

AFFAIRE A SUIVRE - Le dérapage sexiste du député UMP Philippe Le Ray, qui a imité une poule pour moquer la prise de parole d’une députée écolo, Véronique Massonneau, ne devrait pas rester sans suite.

Si le ministre vert Pascal Canfin a exprimé son désir de voir l’élu UMP sanctionné, comme l’intéressée, Claude Bartolone a décidé de convoquer une conférence des présidents– qui réunit tous les présidents de groupe de l’Assemblée – pour voir quelles suites donner à cette affaire. Juste après les questions au gouvernement.

C’est à l’issue d’une réunion du bureau de l’Assemblée, ce mercredi 9 octobre, que la décision a été prise.

Pour le coprésident du groupe écolo au Palais Bourbon, François de Rugy, il est étonnant que ce soit une conférence des présidents qui soit amenée à étudier ce  dérapage, les sanctions données aux députés provenant normalement du bureau de l’Assemblée, dont il a été membre durant la précédente législature.

Pour autant, les écolos ne pensent pas "manger" de leur temps de parole lors des questions au gouvernement de ce mercredi pour aborder l’incident. "Il est difficile de l’évoquer, sauf si le président en parle", ajoute le député EELV. Ou si le groupe socialiste s’en empare.

Ainsi, Claude Bartolone peut très bien communiquer sur le sujet, selon François de Rugy :

"

S’il communique, l’avantage c’est que tout le monde sera là et que ce sera en direct à la télévision.

"

Si une sanction est prise contre Philippe Le Ray, l’annonce n’interviendra, normalement, pas avant la semaine prochaine. Le temps pour l’élu de s’expliquer.

Du côté du groupe UMP, Christian Jacob fait savoir au Lab qu'il réagira suite à la conférence des présidents de ce jour. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus